Rock alternatif, The Take Off and Landing of Everything, de Elbow

Elbow: mélancolie gabrielesque ***1/2

Mine de rien, le quintette britannique Elbow fait son chemin depuis près de 20 ans avec les mêmes musiciens, et le trio de base formé du guitariste Mark Potter, du bassiste Pete Turner et du batteur Richard Jupp (autrefois connu sous le nom de RPM) joue ensemble depuis plus longtemps encore.
Cette complicité se sent sur The Take Off and Landing of Everything qui présente 10 longues pièces (la moitié font six minutes ou plus) plutôt mélancoliques, mais jamais déprimantes, où la voix du chanteur Guy Garvey accroche immédiatement l'oreille. Brillant parolier, Garvey rappelle beaucoup un certain Peter Gabriel. Une partie de l'album a d'ailleurs été enregistrée aux studios de l'ex-chanteur de Genesis, dont Garvey est très proche et avec qui il échange souvent des idées. Le piano de Craig Potter et la participation de l'orchestre symphonique Hallé de Manchester sur quelques pièces, notamment la superbe Charge, ajoutent une dimension classique et solennelle à cet album qui est encore meilleur à la deuxième écoute.