Anthony Duclair

Duclair plus utile à Québec qu'à New York!

Pendant que les Rangers de New York prennent leur temps avec Anthony Duclair, les Remparts trouvent le temps long. Ils ont hâte de savoir s'ils récupéreront le jeune ailier ou s'ils devront se passer de ses services.
Non pas que les Remparts soient dans la misère. Ils connaissent un bon début de saison, mais la présence de Duclair en ferait une équipe encore plus redoutable. Surtout qu'ils seront les hôtes du tournoi à la ronde de la Coupe Memorial, le printemps prochain.
Duclair n'a pas participé aux deux derniers matchs des Rangers, qui ne semblent pas pressés de prendre une décision dans son cas. S'il revenait à Québec, il ne pourrait retourner dans la Grosse Pomme qu'à la condition que cette équipe soit victime d'une épidémie de blessures. Ce qui est toujours possible, mais peu probable.
L'état-major des Rangers veut être certain de son affaire avant de statuer dans le dossier. Duclair a gagné des points. S'est-il hissé dans la liste des 14 ou 15 meilleurs attaquants de cette formation?
Si tel est le cas, il pourrait passer la saison à New York et sauter des matchs à l'occasion. En raison de son jeune âge, il ne peut toutefois rester sur la touche longtemps.
Chose certaine, Duclair serait plus utile à Québec qu'à New York. Et un retour dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec ne nuirait pas à son développement.
Départ canon du Tricolore
Le Canadien de Montréal démarre la saison régulière sur les chapeaux de roues. Six victoires en sept matchs, c'est encore mieux que les prévisions les plus optimistes. On dit qu'un championnat ne se gagne pas en octobre. C'est peut-être vrai, mais un mauvais départ suit une équipe longtemps et risque de l'écarter du sommet. Alors, vaut mieux partir sur le bon pied si on veut finir en beauté.
C'est le meilleur début de saison du Tricolore depuis 1977-1978. Cette saison-là, il avait remporté sa troisième de quatre Coupes Stanley d'affilée.
Canadien-Bruins : de l'émotion partout
Les matchs Canadien-Bruins sont très émotifs. Des fois, je me demande si certains membres de la presse montréalaise ne s'emballent pas plus que les joueurs eux-mêmes. Ce qui n'est pas toujours sain pour l'objectivité et la rectitude journalistique.
On assiste également à une suranalyse des faits et gestes du Canadien sur la patinoire. Trop, c'est comme pas assez!
Gordie Howe :de belles qualités
Mr. Hockey: My Story, une autobiographie de Gordie Howe est maintenant en vente. Je ne veux pas en faire la promotion, mais je vais sûrement l'acheter. Élevé dans la région de l'amiante, un château fort du Canadien, je n'étais pas un grand fan de Gordie Howe pendant ma jeunesse. Il faisait ombrage à mon idole Maurice Richard.
Ma vie professionnelle m'a ensuite permis de le croiser et de l'interviewer à plusieurs reprises.
Plusieurs le considèrent encore comme le plus grand joueur de l'histoire du hockey. D'autres lui préfèrent Wayne Gretzky ou Bobby Orr. Malgré sa notoriété, il ne s'est jamais pris pour un autre. Il m'a toujours épaté par sa simplicité, sa disponibilité et son sens de l'humour.
Pour rester dans la littérature, je m'empresserai également de me procurer le livre intitulé The Crazy Game: How I Survived the Crease and Beyond. L'ancien gardien de but des Nordiques Clint Malarchuk y raconte sa vie marquée de nombreuses tragédies. Pourtant, il me faisait bien rire pendant son séjour à Québec.
Ligue Can-Am :autre expansion?
La ligue Can-Am de baseball indépendant pourrait compter sept équipes, la saison prochaine. Il est d'ores et déjà assuré qu'Ottawa se joindra aux Capitales, aux Aigles de Trois-Rivières, aux Jackals du New Jersey et aux Boulders de Rockland. Deux autres projets pourraient se concrétiser dans la prochaine semaine.
Peu importe le nombre d'équipes, la Can-Am maintiendra son calendrier mixte avec l'American Association, l'autre circuit indépendant dirigé par Miles Wolff. Cette initiative est très appréciée des amateurs de baseball de la région de Québec.