Duchesses du Carnaval: aspirantes moins nombreuses mais «mieux préparées»

Ce sont 90 aspirantes duchesses qui ont répondu à l'appel de Bonhomme afin de devenir une de ses dames de compagnie pour l'édition 2015 du Carnaval. Même si le concours a suscité moins d'engouement que l'an dernier, ses organisateurs se réjouissent de la qualité des candidatures.
Les nouvelles aspirantes-duchesses du Carnaval entourent Bonhomme.
Fébrilité et excitation jeudi à l'heure de l'apéro au mail central de Laurier Québec. Toutes celles qui ont soumis un projet dans l'espoir d'être couronnées reine de la fête d'hiver étaient convoquées pour un cocktail de présentation, première étape avant l'entrevue cruciale de demain.
La foule était cependant beaucoup moins dense que l'an dernier, où 268 jeunes femmes de 18 à 35 ans ont voulu devenir duchesses pour la première fois après 18 ans d'absence du concours. Mais cela n'a pas déçu la présidente du jury, Nancy Ricard. «Ce sont 90 candidates qui seront beaucoup mieux préparées que l'an dernier!» fait-elle valoir. Selon elle, après avoir vu la qualité et le travail nécessaire à la concrétisation des projets des lauréates de 2014, certaines aspirantes ont décidé de passer leur tour.
Le directeur du Carnaval, Jean Pelletier, partage son analyse. «Peut-être que certaines ont eu peur», avance celui qui se dit malgré tout très satisfait de la cuvée 2015. Il avance aussi l'idée que 2014 était une année exceptionnelle en raison du retour des duchesses, qui a suscité beaucoup d'attention médiatique et dans la population.
Sur les traces de leur mère
Karine Lachance, 24 ans, et Audrey-Ann Keough, 25 ans, font partie de celles qui souhaitent être parmi les élues de Bonhomme. Elles se connaissent depuis l'enfance, puisque leurs mères, duchesses en 1983, ont noué une amitié qui a perduré dans le temps. «Je trempe là-dedans depuis que je suis toute petite, mon ambition est de suivre les traces de ma mère», explique Mme Lachance, qui souhaite représenter le duché de Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge. Mme Keough tente sa chance pour la deuxième fois dans Beauport. «Je passe ma vie à dire aux jeunes qu'il faut être persévérant», souligne l'enseignante qui se dit mieux préparée qu'il y a un an.
Deux candidates par duché seront sélectionnées après l'entrevue de demain. Celles-ci devront repasser devant le jury le 8 novembre après quoi les sept duchesses seront choisies. Leur identité sera dévoilée le 12 novembre.