Le futur anneau de glace couvert pourrait accueillir du curling.

Du curling à l'anneau de glace couvert?

En plus de voir défiler les patineurs de vitesse et les hockeyeurs et virevolter les adeptes de patin artistique, le futur centre de glace pourrait accueillir du... curling.
Le projet est encore embryonnaire et «expérimental», mais il est dans l'air, a indiqué mardi le directeur du Service des loisirs, des sports et de la vie communautaire, Guy Bélanger.
«On va parler avec des gens de curling pour savoir si cette activité serait intéressante. Ce n'est pas encore attaché, mais on pense que ça pourrait être une avenue importante et un partenariat pour les revenus», a-t-il expliqué aux élus lors d'un comité plénier sur le budget.
Il était alors question du Centre de glace, l'anneau de glace couvert prévu dans le secteur Sainte-Foy et budgété pour 59 millions $ ces trois prochaines années, sur un total de 68 millions $. Le centre de glace devrait ouvrir en 2020.
Questionné par les journalistes après sa présentation aux élus, M. Bélanger est resté prudent tout en évoquant que des discussions préliminaires sont en cours avec les deux clubs de curling de Québec, Jacques-Cartier et Victoria.
Soucis de polyvalence
Une glace pourrait ainsi être consacrée à cette activité et convertie pour du patin, au besoin. Une autre patinoire, en plus de l'anneau, pourrait accueillir des clubs de patinage artistique ou du hockey de tout-petits inscrits à la méthode d'enseignement de hockey sur glace (MAHG). «On veut donner encore plus de polyvalence à ce centre de glace», a dit Guy Bélanger.
Ces nouvelles perspectives d'occupation du futur anneau de glace couvert n'ont pas contribué à convaincre les élus de l'opposition, qui ne croient pas à ce projet. «C'est un projet de 70 millions $ dont les ficelles ne semblent vraiment pas attachées», a dit la chef de Démocratie Québec, Anne Guérette. «On dirait qu'on cherche comment on va remplir ça. Quand on a un réel besoin, ça se détermine pas mal plus facilement.»