Le groupe Dream Theater et son chanteur James LaBrie ont livré une prog-métal solide, déversant les décibels à un rythme effréné, menant jusqu'à la distorsion à certains moments.

Dream Theater s'arrêtera au Pavillon de la jeunesse

Si Québec était absente de l'itinéraire initial de la formation de métal progressif Dream Theater pour sa tournée Along for the Ride, la situation a été pleinement corrigée mardi, alors que Headline Productions a annoncé la venue du populaire groupe de Boston au Pavillon de la jeunesse le samedi 22 mars.
Le groupe de James LaBrie (voix), John Petrucci (guitares et voix), Jordan Rudess (claviers et guitare), John Myung (basse) et Mike Mangini (batterie) lance sa tournée ce soir au Portugal et se produira sur le continent européen jusqu'au début du mois de mars.
C'est au Canada que s'amorcera la portion nord-américaine de la tournée avec un spectacle au Massey Hall de Toronto le 20 mars, puis au Centre Bell le lendemain et, finalement, à Québec le 22 avant de présenter un spectacle «à domicile» au Boston Opera House le 25.
Dream Theater offrira un spectacle de quelques heures sans première partie, mais comportant un entracte. Les billets seront en vente à compter de vendredi sur le Réseau Billetech au 1 800 900-SHOW ou sur le site Web www.billetech.com.
Le groupe s'était produit pour la dernière fois au Québec le 8 octobre 2011, toujours au Pavillon de la jeunesse. Il s'agissait alors de la première visite de Dream Theater sans son légendaire batteur Mike Portnoy, qui venait de quitter le navire.
La présente tournée fait suite à la parution cet automne de Dream Theater, 12e album studio du quintette, qui a atteint la septième position au palmarès Billboard 200 et dont l'extrait The Enemy Inside est en nomination pour la meilleure performance métal au gala des 56es prix Grammy, le 26 janvier.
Du monde à ExpoCité
Les terrains d'ExpoCité grouilleront d'amateurs de musique le soir du 22 mars puisque le spectacle de Dream Theater aura lieu en même temps que celui du groupe canadien Hedley au Colisée Pepsi. Au même moment, la finale du Red Bull Crashed Ice se déroulera en Haute-Ville.
«Ça ne nous inquiète pas vraiment, car Dream Theater ne vise pas vraiment le même créneau que Hedley. Et pour ce qui est du stationnement, les spectateurs n'utiliseront pas le même. Les gens d'ExpoCité ne sont pas inquiets puisqu'il arrive souvent, par exemple, qu'il y ait un match des Remparts en même temps qu'une exposition», explique Jérôme Deschênes, qui vient de lancer Headline Productions avec son associé Charli Samson.
Nouveau producteur
Le spectacle de Dream Theater sera le premier événement produit exclusivement par Headline Productions, mais Jérôme Deschênes n'en est pas à ses premières armes dans le domaine puisqu'il a collaboré par le passé, et continuera de le faire, avec JLJ Musik, à l'origine de la venue d'Asia, de Steve Hackett et d'Ed Kowalczyk à Québec.
«Nous sommes en très bons termes avec Jean-Louis [Croteau] de JLJ Musik et nous n'avons pas l'intention de nous orienter vers le rock progressif, qui est un domaine qu'il connaît très bien. Nous ne souhaitons cependant pas nous limiter à un seul genre musical et nous toucherons au rock, au metal et au punk rock entre autres», termine Jérôme Deschênes.