Le chalet de la côte des Bouleaux, à Sainte-Croix, aurait été le théâtre des meurtres de Benoît Daigle et de Nancy Samson, l'ex-conjointe du présumé tueur Martin Godin.

Drame familial: dernier au revoir à Benoît Daigle

Les funérailles de Benoît Daigle, l'une des quatre victimes du drame familial de Saint-Isidore et de Sainte-Croix, ont été célébrées dimanche matin à Québec.
Les proches de M. Daigle, qui était âgé de 39 ans, se sont recueillis lors d'une courte cérémonie privée célébrée dans un complexe funéraire du boulevard Hamel à Québec.
Benoît Daigle aurait été abattu par Martin Godin durant la soirée du 1er février dans son chalet de Sainte-Croix, dans Lotbinière. Il s'y trouvait avec l'ex-conjointe de Godin, Nancy Samson, 44 ans. Leurs deux corps ont été retrouvés sans vie par la Sûreté du Québec le 1er février.
Martin Godin et Benoît Daigle étaient voisins de chalet depuis quelques années. Selon des résidents de la Côte des Bouleaux, le chemin privé où se trouvaient leurs habitations, la victime s'était rapprochée de Nancy Samson au cours des mois précédents le drame. Mme Samson aurait décidé de quitter définitivement son conjoint deux semaines avant cette sordide histoire.
Godin, le principal suspect dans cette affaire, se serait ensuite rendu à sa résidence de Saint-Isidore, en Beauce, pour y abattre ses deux filles, Medora Godin, 13 ans, et Béatrice Godin, 11 ans, avant de retourner l'arme contre lui.
Aux dernières nouvelles, Martin Godin reposait toujours dans un état critique mais stable à l'hôpital.
Les obsèques de Nancy Samson et des deux jeunes filles auront lieu mercredi après-midi à Saint-Romuald.