Josée Beaumont, 53 ans, a livré vendredi à un juge sa version par rapport à une relation «intime» qu'elle a eue avec un garçon de 14 ans à l'été 2010.

Douze mois de prison pour rage au volant

Un jeune conducteur de 21 ans coupable de rage au volant écope d'une peine de 12 mois de détention.Ce n'est pas une erreur de jeunesse, mais un comportement beaucoup plus grave qu'a eu Deryck McNicoll, a tranché le juge Bernard Lemieux en imposant la peine d'emprisonnement ferme.
«Les gestes de rage au volant sont un phénomène grandissant et sont intolérables», a insisté le magistrat.
Le 5 mai 2012, Deryck McNicoll, au volant de sa camionnette, fait une poursuite avec un autre véhicule. Se sentant par la suite nargué par l'autre conducteur, McNicoll va pourchasser la petite voiture, lui bloquer le chemin et frapper le parechoc arrière à trois reprises avant de prendre la fuite. Les deux passagers ont été blessés et gardent certaines séquelles permanentes.
Trois ans sans permis
En plus de la détention, le jeune automobiliste n'aura pas le droit de conduire pour trois ans. La défense avait suggéré une peine de 90 jours à purger de façon discontinue, assortie de travaux communautaires et d'un don.
Le père de l'accusé, ulcéré, a quitté la salle d'audience en grommelant qu'il allait porter la décision sur la peine en appel.