Plusieurs heures avant le début de l'émission SNL, des dizaines de protestataires ont marché de la Trump Tower aux studios de NBC en scandant des slogans en anglais et en espagnol.

Donald Trump anime Saturday Night Live malgré la controverse

Bravant les critiques et les protestations, Donald Trump est monté sur le plateau du studio 8H pour jouer le maître de cérémonie de la populaire émission Saturday Night Live.
Même si l'équipe d'auteurs et de comédiens maison s'amusent depuis 40 ans à se moquer des politiciens qu'elle invite sur le plateau, accueillir un candidat à la présidence des États-Unis comme animateur est presque sans précédent.
Auparavant, seulement huit politiciens ont été animateurs, et un seul - Al Sharpton en 2003 - était activement impliqué dans une course à la présidence à ce moment-là. Hilary Clinton a fait une apparition le mois dernier dans la première émission de la saison, mais pas en tant qu'animatrice).
En annonçant qu'il serait candidat à la présidence pour les Républicains, en juin, Donald Trump avait décrit certains Mexicains étant aux États-Unis illégalement comme des criminels et des violeurs.
Plusieurs heures avant le début de l'émission, des dizaines de protestataires ont marché de la Trump Tower aux studios de NBC en scandant des slogans en anglais et en espagnol.
«J'ai l'impression qu'ils lui donnent une tribune», a dit Hazel Hernandez, 26 ans, qui a émigré du Mexique et vit maintenant à Brooklyn.
Ce ne sera pas la première fois que Trump jouera les animateurs. Le milliardaire a animé The Apprentice en avril 2004, quelques semaines après le début de sa diffusion sur NBC.
Trump s'est dit heureux de la controverse entourant sa présence à l'émission, prédisant que cela allait augmenter le nombre de téléspectateurs.