Dominique Maltais

Dominique Maltais commence en force

Dominique Maltais a commencé son année 2014 en force. Deuxième lors des deux premières étapes de la saison de la Coupe du monde de snowboardcross disputées à Montafon (Autriche) et à Lac Louise (Alberta), elle s'est imposée à Vallnord-Arcalis, où, après avoir été la plus rapide en qualifications, elle a décroché les honneurs de la grande finale devant Alexandra Jelkova (Bulgarie) et Lindsey Jacobellis (États-Unis).
«Le défi à Vallnord-Arcalis, c'était de faire comme si nous n'avions pas eu de pause, un long break de deux semaines», a expliqué la planchiste de Petite-Rivière-Saint-François qui a savouré, samedi, une 12e victoire en Coupe du monde en plus de récolter un 34e podium. «Savoir comment on va faire à son retour à la compétition est toujours quelque chose qui nous trotte en tête. Et c'est toujours un peu stressant. Mais je me suis dit que je n'étais pas la seule dans cette situation-là.»
L'athlète québécoise a expliqué que même si elle n'était allée sur la neige qu'une seule fois pendant le temps des Fêtes, elle s'était cependant entraînée tous les jours. «J'étais demeurée active, j'avais travaillé tous les aspects de mon sport, je n'avais pas abusé et j'étais demeurée concentrée sur ma saison.»
Dominique a indiqué que le fait d'avoir été la plus rapide des qualifications de vendredi lui avait permis de donner le ton à sa course d'hier. Très heureuse de sa victoire, elle a cependant ajouté que ce qui lui apportait le plus de fierté, c'était d'avoir bien exécuté les petites choses, comme avoir de bons départs, être explosive, avoir beaucoup de mouvements dans tous les obstacles, aller chercher de la vitesse sur toutes les petites bosses du parcours, ne pas se laisser intimider, peu importe les compétitrices autour d'elle, et être Dominique de la ligne de départ à la ligne d'arrivée.
«Le résultat, c'est peut-être bizarre à dire, m'importe peu. Ce que je recherche d'abord et avant tout, c'est de réaliser les objectifs que je me suis fixés, de me mettre dans des situations différentes pour être vraiment prête pour Sotchi parce que c'est mon objectif ultime.
«Aujourd'hui [samedi], j'ai atteint ces objectifs-là. J'ai couru sans vraiment faire de grosses erreurs et je l'ai fait de manière agressive. J'ai eu de bons départs et je n'ai pas laissé ma place à personne. Je suis donc extrêmement satisfaite de mon résultat.»
Presque parfaite
Gagnante de son quart de finale, Dominique a vu l'Américaine Jacobellis remporter la demi-finale et mettre fin à son parcours parfait. Victime d'une petite erreur à mi-parcours, elle a été doublée par quelques compétitrices. Mais elle est demeurée concentrée, s'est placée derrière ses rivales et elle a attendu le bon moment de les dépasser. Elle a finalement terminé deuxième.
«Pouvoir effectuer des dépassements sans toucher personne et sans me poser de questions, ça aussi c'était un de mes objectifs. C'était quelque chose que j'avais pratiqué et que j'avais fait dans le passé. Je devais juste l'exécuter de manière naturelle, ce que j'ai fait. Et c'est ce dont je suis le plus fière», a révélé la Québécoise qui a mené la finale du début à la fin.
Grâce à sa victoire, samedi, Dominique a obtenu 1000 points. Première au classement de la Coupe du monde, elle a accru à 640 points son avance sur Lindsay Jacobellis, deuxième. La planchiste de Petite-Rivière-Saint-François totalise 2600 points contre 1960 pour sa rivale américaine. Dominique n'aura cependant pas beaucoup de temps pour célébrer ses succès puisqu'elle sera de retour à la compétition aujourd'hui alors que sera présentée la seconde épreuve de snowboardcross de la Coupe du monde Vallnord-Arcalis. Et la journée sera particulièrement chargée, puisque les qualifications et les courses seront au menu.
*****
Marie-Michèle Gagnon récolte des points même en descente!
Spécialiste des épreuves techniques, Marie-Michèle Gagnon (photo) n'avait jamais, avant samedi, participé cette saison à une épreuve de descente sur le circuit de la Coupe du monde de ski alpin. Prenant le départ de la course disputée à Altenmarkt-Zauchensee (Autriche), elle s'est classée 29e, une performance qui, s'il faut en croire son compte Twitter, l'a vraiment satisfaite. «Whahh! J'ai obtenu des points de Coupe du monde en descente aujourd'hui [samedi]. J'ai donc officiellement fait des points dans toutes les épreuves cette saison,», a écrit la skieuse originaire de Lac-Etchemin qui a terminé à 2,72 s de la gagnante Elisabeth Görgl.
Pénalités coûteuses pour Le Guellec
Pénalisé pour avoir raté quatre cibles, Jean-Philippe Le Guellec a finalement terminé 52e du 20 km présenté à l'occasion de la Coupe du monde de biathlon de Ruhpolding. Il a complété l'épreuve en 53 min 23,5 s et fini à 4 min 25 s du Norvégien Emil Hegle Svendsen, le vainqueur. L'athlète de Val-Bélair s'est particulièrement fait mal lors du dernier passage au champ de tir, où il a raté trois des cinq cibles. «J'étais là de corps, mais pas d'esprit», a indiqué Le Guellec à l'agence Sportcom. «J'avais visualité avant de rentrer au champ de tir et c'est comme si j'avais mis la machine sur le pilote automatique. Et je me suis planté.» Le Québécois a ajouté qu'il avait été surpris par son chrono. «Je ne me sentais pas au sommet de ma forme sur mes skis. Mais mon temps est quand même très respectable. Alors, c'était plus dans ma tête qu'autre chose.»
Dasha Gaïazova 13e au sprint style libre
Dasha Gaïzova a brillé, samedi, lors du sprint en style libre de la Coupe du monde de ski de fond de Nove Mesto (République tchèque). Treizième, elle a raté par quelques centièmes de seconde une participation à la demi-finale, elle qui avait terminé 12e en qualifications. «C'est mon meilleur résultat depuis le début de la saison et je suis vraiment contente de la manière dont je l'ai obtenu parce que j'ai été agressive», a expliqué la fondeuse membre du Centre national d'entraînement Pierre-Harvey à l'agence Sportcom. «Je pense que je commence à trouver ma forme.» Dasha prendra part aujourd'hui à un sprint par équipe en style classique où elle fera tandem avec l'Ontarienne Perianne Jones.