Dominique Maltais, que l'on voit ici lors d'une compétition en Suisse en 2012, ressent moins de pression à l'aube de sa dernière saison mais assure qu'elle a toujours pour objectif d'«arriver en bas la première» lors de chaque compétition.

Dominique Maltais amorce son ultime saison jeudi

La dernière saison de Dominique Maltais s'amorce finalement aujourd'hui. Et quoi de mieux pour débuter que les Championnats du monde! Elle s'est moins entraînée, joue même au hockey, mais «chaque fois que j'embarque dans un parcours, je veux arriver en bas la première», promet la planchiste de 34 ans.
Dans la prochaine semaine et demie, Kreischberg, en Autriche, accueille les Mondiaux de surf des neiges et de ski acrobatique. Cinquante-trois Canadiens obsédés de la glisse y participeront : 28 planchistes et 25 skieurs, 21 Québécois au total. On dénombre sept représentants de la grande région de Québec.
Vice-championne olympique du snowboardcross et quadruple tenante du titre de la saison de Coupe du monde, Maltais demeure la figure de proue du contingent de planchistes canadiens. L'Argentine, en septembre, et l'Autriche, en novembre, lui ont permis de se garder affûtée sur la neige. Mais l'annulation de l'épreuve de Coupe du monde de Montafon, début décembre, a changé les plans.
«Ça ne m'a pas causé de problème. Pour moi, c'est une année plus relaxe. Je fais des choses que je m'étais toujours privée de faire, comme remplacer dans une ligue de hockey pour filles. J'aime vraiment ça!» s'exclame la fierté de Petite-Rivière-Saint-François, dont le chum évolue avec Jonquière dans la Ligue nord-américaine de hockey.
Elle s'était blessée au dos, avant les Fêtes. Mais ses craintes se sont dissipées dans les derniers jours. Elle a dominé les entraînements. Les qualifications ont lieu jeudi, la vraie course, vendredi.
Auteur de deux podiums en trois participations aux Mondiaux, dont la médaille d'argent il y a deux ans à Stoneham, Maltais se réjouit cette fois de l'absence de pression. «Mais l'objectif reste toujours le même», assure-t-elle.
Pour sa 12e et dernière campagne internationale, la tournée d'adieux comptera cinq escales. Après l'Autriche, elle file au Colorado dès samedi pour les X Games de la semaine prochaine. Puis trois étapes de Coupe du monde l'attendent en mars. En 83 départs internationaux, elle compte 42 podiums et 15 victoires.
Roy vise le podium
Aussi à Kreischberg, Michaël Roy tentera sa chance au big air (23 et 24 janvier). Cinquième aux Mondiaux de 2013, à Québec, le planchiste de 21 ans de L'Ange-Gardien se voit maintenant grimper sur le podium.
En slopestyle (19 au 21 janvier), Audrey McManiman se montre plus modeste. L'étudiante au cégep à Québec et native de Saint-Ambroise-de-Kildare entend surtout profiter de cette première porte que lui ouvre l'équipe nationale canadienne. À bientôt 20 ans, elle pourrait y dénicher une place l'an prochain.
Roy et McManiman se produiront à domicile du 20 au 22 février, à l'occasion de la Coupe du monde de Stoneham et Québec. Mais pas Maltais. Le cross a été retiré de la programmation il y a deux ans.