Deuxième, la Québécoise a quand même pu accentuer son avance en tête du classement puisque Lindsay Jacobellis a pris le troisième rang.

Dominique Maltais abonnée au podium

Il s'en est fallu de peu pour que Dominique Maltais décroche une deuxième victoire consécutive à la Coupe du monde de snowboard-cross de Vallnord-Arcalis (Andorre). Elle a cependant commis une erreur aux trois quarts du parcours qui a permis à Eva Samkova de la doubler et de savourer la victoire. Deuxième, la Québécoise a quand même pu accentuer son avance en tête du classement puisque Lindsay Jacobellis a pris le troisième rang.
«C'est un virage que j'avais à la perfection», a indiqué lors d'un appel-conférence la planchiste originaire de Petite-Rivière-Saint-François. «Mais à cause des entraînements et des compétitions des derniers jours, le parcours était un peu magané. En finale, j'ai un peu dérapé, ce qui m'a fait perdre de la vitesse. Eva et moi, nous nous sommes alors retrouvées côte à côte. Et comme j'avais moins de vitesse, elle en a profité pour passer en avant.
«Par la suite, j'ai skié derrière elle en essayant de la dépasser. Mais c'est quelque chose qui n'est jamais arrivé. Je crois que si je n'avais pas fait cette erreur-là, j'aurais gagné la course. Mais je suis très contente pour Eva. Il faut lui donner le crédit. Elle avait démontré qu'elle pouvait être très rapide dans le parcours lors des qualifications. Et je suis très satisfaite de ma deuxième position.»
La Québécoise n'a pas caché que la journée de dimanche avait été très exigeante et qu'elle avait dû puiser dans ses réserves d'énergie afin de poursuivre sur sa lancée. Les participantes avaient droit à un programme double, soit des qualifications tôt le matin et une course en après-midi. Tout ça au lendemain d'une autre épreuve. Cela ne l'a pas empêchée de réaliser le deuxième meilleur temps des qualifications, puis de respectivement terminer première, deuxième et deuxième lors de son quart de finale, de sa demi-finale et de sa finale.
«Ce n'est jamais vraiment facile de faire deux courses d'affilée. Et on avait une grosse journée aujourd'hui [dimanche]. C'est certain qu'avec le peu de sommeil que j'ai eu depuis mon arrivée en Europe, le décalage horaire et la course de dimanche, je n'étais pas à mon meilleur. Et c'est pour cette raison que je suis allée un peu moins à fond lors des qualifications. Je savais cependant que je pouvais être plus rapide en course. Et c'était un de mes objectifs de retrouver mon énergie pour la grande finale et de courir comme je peux le faire.»
Direction X Games
C'est donc avec un dossier parfait que Dominique a complété la première tranche du calendrier de la Coupe du monde de snowboard-cross. Elle a récolté un podium à chacune des quatre épreuves du calendrier, soit une première place et trois deuxièmes. Elle totalise 3400 points contre 2560 pour Jacobellis. Sixième dimanche, Maëlle Ricker occupe le septième échelon du classement avec 1220 points.
«En début de saison, le classement général, ce n'est pas quelque chose sur lequel je m'attarde. Tout ce que je veux, c'est performer et continuer à m'améliorer. Mais je suis contente d'avoir garder mon avance en tête du classement mondial.»
Même s'il n'y aura pas de Coupe du monde d'ici la présentation des Jeux de Sotchi, Dominique ne chômera pas pour autant. Elle sera des X Games présentés du 23 au 26 janvier à Aspen, au Colorado.
«Je suis très excitée à la pensée de me rendre là-bas après une année d'absence. Et j'envisage de nouveau le meilleur.»