Marilyn Bergeron est partie à pied de la résidence de ses parents un peu après 11h le 17 février 2008. Elle a été revue pour la dernière fois cinq heures plus tard au Café-Dépôt de Saint-Romuald.

Disparition de Marilyn Bergeron: recherches vaines à Hawkesbury

Deux jours dans la ville ontarienne de Hawkesbury n'ont pas permis à la famille de Marilyn Bergeron de trouver des indices palpables permettant de faire avancer les recherches de leur fille disparue depuis le 17 février 2008.
Une information selon laquelle la femme de 26 ans aurait été vue en compagnie d'un jeune homme dans cette ville de 11 000 habitants a incité des membres de la famille, dont la mère, Andrée Béchard, à se rendre sur place, afin notamment de distribuer des photos de la jeune fille tant recherchée.
Une visite qui a allumé une lueur d'espoir, de dire la mère. Notamment parce que plus d'un résidant de Hawkesbury pense avoir vu la jeune femme... sans être certain à 100 %. «Une lueur d'espoir, mais on garde tout de même une certaine réserve», de dire Mme Béchard.
Le voyage en sol ontarien aura permis aux parents Marilyn de rencontrer des journalistes et des policiers. Plusieurs journaux ont publié un texte sur la visite des parents à la recherche de leur fille, et une photo de Marilyn.
Quant aux policiers, ils ont promis d'être vigilants, a mentionné la mère pleine d'espoir. Elle n'a aucune idée pourquoi sa fille serait à Hawkesbury. Sa fille ne lui a jamais parlé d'amis ou de connaissances vivant à cet endroit.
Sauf que dans les deux ou trois mois précédant sa disparition, Marilyn était devenue silencieuse, elle qui, auparavant, se confiait beaucoup. La jeune fille habitait Montréal depuis trois ans lorsqu'elle a soudainement décidé de revenir chez ses parents à Loretteville.
La mère a retrouvé une fille épuisée et qui pleurait beaucoup. «Quand elle m'a appelé de Montréal pour me dire qu'elle revenait, elle m'avait dit qu'elle m'expliquerait ce qui se passait, de rappeler la mère. Elle est partie avant que l'on puisse connaître son secret.»
Marilyn Bergeron est partie à pied de la résidence de ses parents un peu après 11h le 17 février 2008. Elle a été revue pour la dernière fois cinq heures plus tard au Café-Dépôt de Saint-Romuald.