Le camion pétrolier qui s'est renversé sur la route 175, à la hauteur de Stoneham.
Le camion pétrolier qui s'est renversé sur la route 175, à la hauteur de Stoneham.

Déversement sur la 175

Marc Allard
Marc Allard
Le Soleil
La route 175 qui traverse la Réserve faunique des Laurentides a été fermée pendant la majeure partie de la journée, lundi, à la suite du renversement d'un camion-citerne qui transportait de l'essence, près de Stoneham.
Les services d'urgence qui s'affairent sur la scène de l'incident.
La route 175 a été bloquée pendant plusieurs heures en raison du camion renversé.
Vers 8h30, le camion-citerne s'est renversé sur la glace noire dans une courbe entre le kilomètre 71 et 72 en direction Nord, près de l'entrée du parc de la Jacques-Cartier. Le conducteur n'a pas été blessé.
Mais environ 22 000 litres d'essence et de diesel se sont libérés du réservoir, forçant la fermeture de la route dans les deux directions, entre L'Étape et Stoneham, notamment à cause des risques de déflagration. Avec l'aide du service d'urgence du ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (MDDEP), les pompiers de Stoneham ont réussi à récupérer la majeure partie du carburant manquant, indique le responsable des mesures d'urgence à la Ville de Stoneham-et-Tewkesbury, Michel Chatigny.
Danger d'explosion
Le résidant d'une propriété qui se trouvait tout près du déversement a d'ailleurs été évacué à cause de ces risques d'explosion. «Si une autre auto était arrivée et qu'il y avait eu des flammèches, il y aurait eu un danger d'explosion», explique M. Chatigny.
Le déversement menaçait aussi de contaminer l'environnement. L'essence et le diesel déversés se sont rapidement répandus dans le fossé, les ruisseaux et la rivière à proximité de l'accident. Cet accident pourrait toutefois avoir des conséquences sur les sources d'eau potable de certaines résidences du secteur, qui ne disposent pas d'un réseau d'aqueduc municipal et sont autonomes.
Selon les renseignements fournis par le service d'urgence du MDDEP à la Ville de Stoneham, les résidants qui disposent de puits artésiens n'ont rien à craindre puisque le déversement n'a pas atteint la nappe phréatique. «Par contre, où il peut y avoir un problème, indique M. Chatigny, c'est du côté de ceux qui ont des puits de surface.»
Le responsable des services d'urgence de Stoneham n'était pas en mesure lundi d'identifier, parmi la vingtaine de résidences du secteur, celles qui auraient des puits de surface. La Ville devait trouver les résidants con­cernés et les appeler lundi soir et mardi.
Lundi, le ministère des Transports invitait les automobilistes qui circulaient dans la réserve faunique des Laurentides à prendre des chemins alternatifs, en empruntant notamment la route 155 à Lac-Bouchette ou en passant par la route 381 vers Boileau. La route 175 a finalement été rouverte à la circulation vers 20h15.