Un corbeau et une mouette ont attaqué les colombes.

Deux colombes papales attaquées par des oiseaux de malheur

Deux colombes relâchées de la fenêtre du pape en signe de paix ont été attaquées peu après leur envolée.
Sous le regard horrifié de dizaines de milliers de témoins attroupés dimanche place Saint-Pierre, un corbeau et une mouette ont attaqué les colombes.
Alors que la première a réussi à s'échapper du bec de la mouette en y laissant quelques plumes, la deuxième n'a pas eu autant de chance, le corbeau ne cessant de picorer sa proie.
Avant le relâchement des colombes, le pape François avait lancé un appel à la paix et à la négociation en Ukraine, où les violences des derniers jours ont causé la mort de manifestants antigouvernement.