Raynald Murphy tient à ce qu'Hydro-Québec tienne compte de la valeur future de son boisé, puisque c'est là qu'il s'approvisionne pour réaliser ses contrats de menuiserie.

Deux citoyens de New Richmond indemnisés: Hydro-Québec veut faire appel

Hydro-Québec demande à la Cour du Québec la permission d'en appeler d'une décision rendue par le Tribunal administratif du Québec, qui avait accordé à deux citoyens de New Richmond des indemnisations de 3 à 20 fois supérieures à ce que la société publique offrait pour le passage d'une ligne électrique de raccordement sur les terres de Raynald Murphy et de Léopold Audet.
En décembre, le Tribunal administratif accordait 28 569 $ à Raynald Murphy, plus les intérêts remontant à août 2012. La première offre d'Hydro-Québec avoisinait 1500 $, environ 20 fois moins, et la dernière offre ne s'élevait qu'à 600 $, presque 50 fois moins.
Léopold Audet recevrait 12 238 $ plus les intérêts, si la décision du Tribunal administratif tenait. C'est trois fois plus que l'offre initiale d'Hydro-Québec, et six fois plus que la dernière.
La porte-parole d'Hydro-Québec, Catherine Bujold, a indiqué jeudi en fin de journée que la société publique avait déposé la journée même sa demande d'appel «et on ne commente pas», a-t-elle dit.
Raynald Murphy n'est pas surpris de la décision d'Hydro-Québec de relancer une lutte remontant à 2011. «Ils ne visent pas seulement moi. Ils disent que j'ai ouvert une porte, et ils veulent la fermer au plus sacrant». MM. Murphy et Audet ont été les seuls citoyens de leur rang à ne pas signer l'offre d'Hydro-Québec.
Le tribunal a notamment consenti 14 020 $ à M. Murphy, un menuisier récoltant du bois sur sa terre, au lieu des 200 $ d'Hydro-Québec pour les arbres coupés, 4500 $ pour la perte de sa chasse au chevreuil, et 10 000 $ pour les «troubles et ennuis» causés par ses démêlés contre la société publique.
M. Murphy ne peut s'empêcher de remarquer que la requête d'Hydro-Québec envoyée à la Cour du Québec lui donnerait plus que les offres de janvier 2012. «Ils me donneraient 2500 $ pour les "troubles et ennuis" et 1100 $ pour le bois. Est-ce qu'ils sont en train d'avouer qu'ils avaient tort devant le Tribunal administratif? Je vais poursuivre ma défense.»