Sarah Burke, Moïra Jacques, Simon Dufresne et Deiwid JoseCabezas Figueora ont eu l'occasion de poser des questions sur le métier de journaliste au rédacteur en chef du Soleil, Pierre-Paul Noreau (au centre sur la photo).
Sarah Burke, Moïra Jacques, Simon Dufresne et Deiwid JoseCabezas Figueora ont eu l'occasion de poser des questions sur le métier de journaliste au rédacteur en chef du Soleil, Pierre-Paul Noreau (au centre sur la photo).

Des stagiaires allumés!

Marie-Pier Duplessis
Marie-Pier Duplessis
Le Soleil
Comme le veut la tradition, Le Soleil a récemment accueilli, pour une huitième année, des stagiaires Jeunes explorateurs de la région intéressés par le métier de journaliste. Il s'agit de Sarah Burke (St. Patrick's High School), Moïra Jacques (Saint-Jean-Eudes), Simon Dufresne (Cardinal-Roy) et Deiwid Jose Cabezas Figueora (L'Eau-Vive). Les jeunes ont passé la journée en compagnie d'une journaliste de la section des arts et ont eu l'occasion de poser toutes les questions qui leur passaient par la tête au rédacteur en chef, Pierre-Paul Noreau (au centre sur la photo). Près de 3000 jeunes de quatrième et cinquième secondaire à travers la province ont eu la chance, avec ce programme du gouvernement du Québec, de se familiariser avec la profession qu'ils aimeraient exercer à l'âge adulte. Il s'agit, selon plusieurs, d'une excellente activité d'orientation qui permet tout de suite de savoir si on a la tête de l'emploi.
La directrice générale et artistique du Théâtre jeunesse Les Gros Becs, Louise Allaire (à droite), le directeur du Collège Stanislas de Québec, Patrice Lecuit (à gauche), en compagnie de quelques-uns des élèves participants .
Marjolaine Verville et Éric Tailleur ont mis sur pied une fondation en 2006 pour venir en aide aux enfants atteints de leucodystrophie comme leur fils, Alexis.
Le Collège Stanislas en plein festival
Le Collège Stanislas de Québec célèbre ces jours-ci le Festival Arts et culture 2013, marrainé par la directrice générale et artistique du Théâtre jeunesse Les Gros Becs, Louise Allaire. Les festivités ont commencé vendredi dernier avec la présentation de Stan en spectacle, une soirée de variété où une cinquantaine de jeunes ont fait la démonstration de leurs talents d'humour, de danse, de musique et de chant. Le Festival se poursuivra le 17 mai avec la présentation de Stan en théâtre, alors que les élèves monteront une fois de plus sur les planches afin de présenter leurs coups de coeur théâtraux travaillés en classe. Puis, le 1er juin, aura lieu la journée festive Stan en fête, où les performances artistiques seront cette fois accompagnées d'un pique-nique familial, de jeux gonflables et d'olympiades. L'ensemble des activités proposées a pour objectif de mettre en valeur le talent et l'implication des élèves du Collège Stanislas, tout en promouvant la culture et les arts. Ci-dessus, on reconnaît, complètement à droite, Mme Allaire, en compagnie du directeur Patrice Lecuit (à gauche) ainsi que de quelques-uns des élèves participants.
De la magie pour faire naître l'espoir
Jeudi aura lieu un événement-bénéfice de la Fondation sur les leucodystrophies à l'Espace Hypérion de Québec en présence du nouveau porte-parole, le magicien et illusionniste Luc Langevin. Les Québécois Marjolaine Verville et Éric Tailleur ont fondé la Fondation il y a sept ans en réponse à la maladie de leurs fils, Alexis, aujourd'hui âgé de 13 ans. Les leucodystrophies sont des maladies rares, dégénératives et mortelles, qui touchent les enfants en bas âge et pour lesquelles les médecins n'ont pas encore trouvé de traitement. Or, les récentes recherches ont permis d'identifier les gènes responsables de la maladie, ce qui permet de garder espoir pour une possible guérison. La prochaine étape, qui permettra de tester différents médicaments, nécessite des fonds de 280 000 $. Génome Québec en financera une grande partie, mais la Fondation espère amasser au moins 80 000 $ lors de son événement-bénéfice. Une vidéo mettant en vedette Luc Langevin et le jeune Dominic Dufresne, atteint de la maladie, est disponible au http://bit.ly/YE2WzB.
Premier colloque régional des Maisons des jeunes
L'Association des Maisons des jeunes de la Chaudière-Appalaches tenait au début du mois son premier colloque régional, réunissant plus de 60 jeunes et animateurs provenant de six différents établissements du territoire. Élaboré autour du thème des passions - la musique, le sport, la danse, les voitures, etc. -, l'événement s'est révélé l'occasion d'échanger sur l'importance de côtoyer des jeunes et des adultes qui croient au dépassement de soi à travers différents domaines. Le colloque s'est terminé sur une note musicale avec la clinique de batterie de Louis-Philippe Laroche, du groupe Muted Screams, et la performance du groupe MC-12, formé de quatre jeunes s'étant rencontrés à l'école La Clé-du-Boisé à Saint-Étienne-de-Lauzon.
Mentions spéciales
* Première Ovation a décerné des bourses à des finissants méritants du programme Techniques de métiers d'art du Cégep Limoilou. Marie-Pier Lebeau-Lavoie et Pierre Brassard ont doublement été récompensés en se démarquant deux fois plutôt qu'une en ébénisterie artisanale. Leur collègue Vincent Hinse a également partagé un de leurs honneurs. Quant à l'étudiante Sylvie Beaulieu, elle a remporté une bourse de mentorat en joaillerie.
* Facteur à la retraite, Yvon Laprise a été choisi bénévole de l'année au centre communautaire Le Pivot de Beauport. Il a été honoré lors de la fête des bénévoles qui a suivi l'assemblée générale annuelle de l'organisme. Ancien membre du conseil d'administration, M. Laprise cumule plus de 10 ans de bons services, que ce soit comme bénévole pour les quilles en loisir adapté, le comité Anim'Aînés ou les événements populaires tels la Farandole des citrouilles, Noël ou la Fête nationale.
* Le professeur du Département d'information et de communication de l'Université Laval Alain Lavigne s'est distingué au plus récent Salon international du livre de Québec en remportant le troisième prix aux Prix du livre politique. Grand collectionneur d'objets de propagande, il a été récompensé pour son oeuvre Duplessis, pièce manquante d'une légende : l'invention du marketing politique. Gérard Bouchard et Mariona Tomàs sont les deux autres récipiendaires.