Donner plus de responsabilités aux infirmières serait une manière de réduire l'impact des conditions de travail sur les infirmières.

Des pistes de solution?

Christian Rochefort, qui a étudié la corrélation entre les heures supplémentaires et le taux de mortalité des patients, apportait trois pistes de solution dans son entrevue avec La Presse lundi : rendre la profession plus attrayante pour les jeunes, imposer un plafond d'heures supplémentaires et donner plus de responsabilités aux infirmières.
«Dans certaines villes, on a constaté que sur sept ou huit hôpitaux, il y en avait un seul qui n'avait pas de problème à recruter ou à retenir les infirmières. On les a appelés les hôpitaux magnétiques ou aimants».
«On s'est rendu compte qu'il y avait là une culture organisationnelle où l'infirmière était moins vue comme une exécutante, mais plutôt comme un professionnel de la santé au même titre qu'un médecin ou un pharmacien», a-t-il affirmé.