La Socitété de développement du centre-ville songe à réserver la rue Saint-Joseph aux piétons durant le Carnaval l'an prochain.

Des gens d'affaires ravis par les Rues carnavalesques

Le retour à la rue pendant le Carnaval de Québec a ravi la plupart des associations de gens d'affaires, à l'origine des activités des Rues carnavalesques.
«C'est vraiment un gros succès», assure André Verreault, directeur d'Action promotion Grande Allée. Une grande tyrolienne a conquis les visiteurs depuis trois jours. «On est hyper-satisfaits. Je doutais un petit peu, mais là je suis convaincu que c'est un hit. Ce sont des initiatives et idées comme ça qui vont faire en sorte que le Carnaval va continuer.»
La tyrolienne a attiré tellement de curieux qu'André Verreault annonce déjà son retour. «Elle va revenir pour le 31 décembre. Et elle va être encore plus longue au jour de l'an! C'est sûr que je la fais revenir.»
La fin de semaine dernière, l'avenue Cartier a été fermée en partie à la circulation et transformée en glissade géante. «On est très satisfaits. On a fait un bilan, et ça a été bénéfique. La grande glissade, ça a été génial, ça a été très familial», résume Marc-André Pâlin, directeur général de l'Association des commerçants de l'axe Montcalm. «Ça a eu des impacts pour des commerces de notre artère, c'est très clair.»
Ouvertes à la circulation
La rue Saint-Jean dans le Faubourg Saint-Jean-Baptiste n'a pas été fermée à la circulation depuis deux jours, concentrant ses activités dans les commerces. Une demande en ce sens a été faite, mais elle a été refusée.
«On est bien heureux d'avoir participé, et il y a beaucoup de commerçants qui ont participé», se réjouit tout de même la directrice générale de la SDC du Faubourg Saint-Jean, Catherine Noiseux. «Mais c'était une première, c'est sûr. On va recueillir les commentaires des commerçants, et on calculera les retombées. On va voir comment on peut bonifier ça si on revient l'an prochain.» Les jeux gonflables et la restauration du Petit train Dupuis Frères ont attiré bien des enfants, fait remarquer Catherine Noiseux.
Dans le quartier Saint-Roch, la rue Saint-Joseph est également demeurée ouverte au trafic automobile durant la rue carnavalesque. L'activité principale était un tournoi de hockey-bottines devant le parvis de l'église. «C'est un premier pas. C'est sûr que je pense qu'il manquait d'ambiance carnavalesque. Mais c'était un beau tournoi de hockey», observe Éric Courtemanche, président de la SDC du centre-ville.
L'idée de fermer la rue sera explorée l'an prochain. «Ça aurait pu avoir un impact supplémentaire si on avait fermé la rue. Va falloir se pencher là-dessus. Mais les commerçants sont toujours frileux avant de fermer une rue. Il faut bien doser.»
Tout en disant adorer l'idée du retour à la rue pendant le Carnaval, Éric Courtemanche admet que le concept devra prendre de l'ampleur. «L'année prochaine, on promet d'augmenter le pavoisement et l'ambiance. Il y a encore une bonne marche à faire.»
La 3e Avenue dans Limoilou a aussi eu droit la fin de semaine dernière à son lot d'activités, suscitant un fort engouement populaire.