Le directeur général du Festival d'Été, Daniel Gélinas, est «content» du rythme plus lent de la vente de laissez-passer cette année, qui met moins de pression sur la billetterie en ligne, selon la porte-parole Rachel Dupuis.

Des dizaines de milliers de laissez-passer toujours disponibles

Le Festival d'été de Québec (FEQ) ne s'inquiète pas outre mesure même si quelques dizaines de milliers de laissez-passer n'ont toujours pas trouvé preneur cette année alors que l'an passé, tous les combos bracelet-macaron avaient été écoulés le 3 mai.
«Ça ne nous inquiète pas du tout. Le directeur général Daniel Gélinas est content que ça fonctionne comme ça, car ça enlève de la pression sur la billetterie, ça laisse la chance à tout le monde d'avoir des billets comparativement à quand tout s'envole en une heure», explique Rachel Dupuis, relationniste du FEQ.
L'an dernier, tout était vendu le 3 mai, un record qui ne devrait pas être battu cette année. En 2011, l'année de Metallica et Elton John, la vente de laissez-passer affichait complet en date du 8 mai. Il faut remonter à 2010, alors qu'il restait toujours quelques laissez-passer en vente durant le festival, pour voir un rythme de vente semblable. Cette année-là, l'achalandage monstre aux spectacles d'Iron Maiden et des Black Eyed Peas avait tout de même forcé l'organisation à limiter l'accès aux plaines d'Abraham.
Nouvelle méthode
«Il ne faut pas oublier que nous essayons une nouvelle façon de procéder cette année, alors que nous avons mis en vente 75 000 laissez-passer avant le dévoilement de la programmation et qu'ils ont été vendus très rapidement. On fera le point sur cette façon de faire en vue de l'an prochain», signale Mme Dupuis.
La porte-parole du FEQ souligne que le fait qu'il reste encore deux têtes d'affiche à dénicher pour les spectacles du 12 et du 14 juillet a peut-être aussi pesé dans la balance. «On s'attend à ce que les ventes reprennent quand on annoncera ces spectacles. On souhaite trouver un artiste qui se classera parmi les cinq têtes d'affiche du Festival cette année.»
D'autre part, le Festival d'été serait aussi victime de son succès des années passées puisque, selon Rachel Dupuis, plusieurs personnes croiraient à tort que tous les laissez-passer ont déjà été vendus. «On entend souvent ça alors que ce n'est pas le cas du tout.»
Quant aux billets quotidiens, qui étaient mis en vente lors des deux dernières années, Mme Dupuis a rappelé qu'ils seraient mis en circulation au coût de 30 $ seulement si tous les 150 000 laissez-passer étaient vendus.
Populaire avant-scène
Si la vente de laissez-passer est un peu moins vigoureuse cette année, celle des cartes de la Zone Avant-Scène, qui donnent accès à un espace réservé à l'avant de la scène lors de tous les spectacles présentés sur les plaines d'Abraham, est toujours aussi populaire. Celles-ci sont vendues 535 $ pour une seule carte valide les 11 jours du festival ou 642 $ pour 11 cartes datées à raison d'une carte valide par jour.
«Toutes les cartes de la Zone Avant-Scène ont été vendues en moins d'une heure jeudi», a signalé Mme Dupuis, refusant toutefois d'en dévoiler le nombre. L'an dernier, 1500 cartes de la Zone Avant-Scène avaient été imprimées. «Quand nous avons lancé ce produit en 2010, les détenteurs pouvaient les renouveler automatiquement l'année suivante.
Maintenant, afin de laisser la chance à d'autres chaque année, les nouvelles cartes que nous mettons en vente ne sont plus renouvelables automatiquement.»