Des cloneurs de cartes de débit évitent la prison

Un couple de cloneurs de cartes de débit, responsable de pertes de plus de 100 000 $ pour Desjardins, écope d'une peine d'emprisonnement dans la collectivité.
Avec leur peine de 22 et 18 mois à purger à domicile, Roxane Lapierre et son conjoint, Nicolae Ghebosila, s'en tirent relativement à bon compte, a souligné le juge Christian Boulet.
«Souvent, dans des cas comme ça, ce sont des peines de détention ferme», a indiqué le magistrat. Durant six mois en 2010, le couple de Montréalais a écumé les guichets automatiques Desjardins de Québec, de Montmagny, de Sherbrooke et de Grand-Mère pour installer un dispositif de caméra qui filme les clients en train de composer leur NIP et une fausse fente enregistreuse de carte.
Ghebosila faisait l'installation, tandis que sa compagne surveillait les environs. La jeune femme a aussi fait du clonage avec d'autres coéquipiers, d'où la peine plus sévère dans son cas.
Le couple devra aussi effectuer 120 heures de travaux communautaires et verser un don au centre d'aide aux victimes. In extremis, Nicolae Ghebosila a obtenu un sursis d'une journée avant de commencer à purger sa peine... le temps de faire poser les pneus d'hiver sur sa voiture.