François Gendron

Des aînés exhortés à voter libéral à Amos

Le propriétaire d'une résidence pour personnes âgées à Amos a cru bon «sensibiliser» ses pensionnaires sur l'importance de voter libéral afin que leurs enfants puissent «continuer de profiter des avantages d'être canadien». Outré, le député péquiste sortant François Gendron (photo) a porté plainte au Directeur général des élections (DGE).
<p>La fameuse lettre</p>
Dans une lettre distribuée aux pensionnaires des Jardins du Patrimoine, Jean-Pierre Frigon explique les modalités du vote par anticipation qui s'y déroulera. Le hic est que dans les cinq paragraphes suivants, il s'emploie à décrire les raisons pour lesquelles les résidents devraient choisir le candidat libéral, Serge Bastien, au détriment du «bon gars» François Gendron.
«[...] son parti est réellement engagé dans un processus pour faire LA SÉPARATION du Québec du reste du Canada tel que FRANCHEMENT DÉCLARÉ PAR M. PIERRE KARL PÉLADEAU», écrit l'homme d'affaires. «Ne votez pas "par habitude" pour le même "bon gars" depuis trente ans, voter pour LE BON GARS QUI PROTÉGERA NOTRE PAYS, VOTEZ SERGE BASTIEN, CANDIDAT LIBÉRAL», poursuit M. Frigon.
Dans un communiqué, François Gendron se dit choqué du comportement du citoyen «qui se sert de sa situation face à sa clientèle pour tenter d'incliner leur vote». Il affirme également avoir porté plainte au DGE.
Au bureau de ce dernier, on indique avoir été saisi du dossier. «Le service juridique procédera à des vérifications juridiques s'il y a lieu», ajoute-t-on. Quant au candidat libéral du Québec, Serge Bastien, il s'est distancé du geste de M. Frigon, affirmant qu'il s'agissait d'une initiative personnelle.
Jean-Pierre Frigon n'a pas rappelé Le SoleilAnnie Mathieu