La fin de saison de Laurent Dubreuil a été plombée par la maladie. Le patineur de Saint-Étienne-de-Lauzon a terminé sa campagne en Coupe du monde au neuvième rang.

Départ canon des patineurs longue piste québécois

Les patineurs de longue piste du centre d'entraînement de Sainte-Foy ont lancé la saison en lions, en  fin de semaine dernière, aux sélections des Coupes du monde d'automne. Six athlètes de l'anneau Gaétan-Boucher ont réussi les temps pour aller en Chine, dans trois semaines.
L'atteinte du standard ne constitue pas automatiquement une sélection au sein de l'équipe canadienne qui se concourra à Harbin, du 11 au 13 novembre.
Mais Laurent Dubreuil, Noémie Fiset, Alexandre St-Jean, Alex Boisvert-Lacroix et Christopher Fiola ont tous réalisé la performance requise à l'Anneau olympique de Calgary sur 500 mètres pour mériter de se mesurer aux meilleurs de la planète pour les quatre premières étapes du circuit mondial, en novembre et décembre.
Sur cette distance, Boisvert-Lacroix était même préqualifié en vertu de sa médaille de bronze aux Championnats du monde par distance la saison dernière. Il a néanmoins prouvé sa valeur en enregistrant le temps le plus rapide de ce début de saison (34,50 secondes), samedi.
Même s'il a perdu son record du monde junior sur 500 m après presque cinq ans de règne, vendredi, Dubreuil a excellé sur sa distance fétiche, en 34,58 s. La fusée de Saint-Étienne-de-Lauzon s'est toutefois contentée de 1 min 9,50 s sur 1000 m, quand même suffisant pour prendre le départ dans les deux épreuves en Coupe du monde cet automne. 
Lamarche explosive
Qualifiée au départ de groupe, Béatrice Lamarche, tout juste 18 ans, a en plus réalisé quatre records personnels en quatre épreuves, abaissant deux fois sa marque sur 500 m. Son amie Fiset a aussi inscrit deux nouvelles marques personnelles, sur 500 et 1500 m. Même chose pour Fiola sur 500 m.