Dee Dee, Johnny, Tommy et Marky Ramone lors de leur intronisation au Temple de la renommée du rock and roll en 2002.

Décès de Tommy Ramone: Richie Ramone se souvient

Le batteur Tamás Erdélyi, alias Tommy Ramone, dernier membre de la formation originale du groupe punk The Ramones, est décédé vendredi à sa résidence de New York d'un cancer des voies biliaires. Il avait 65 ans.
Né à Budapest, en Hongrie, en 1949, il avait émigré aux États-Unis avec ses parents en 1953. À l'adolescence, il a fait partie du groupe Tangerine Puppets avec le guitariste John Cummings, alias Johnny Ramone, avec qui il allait former les Ramones en 1974.
Erdélyi devait au départ être le gérant du groupe, mais s'est finalement installé derrière la batterie quand le batteur Jeffrey Hyman, alias Joey Ramone, est devenu le chanteur du groupe. Tommy a été le batteur sur les trois premiers albums des Ramones et a composé Blitzkrieg Bop, pièce la plus connue du répertoire du groupe avec son refrain «Hey! Ho! Let's go!»
Il a aussi agi comme producteur sur les albums Rocket to Russia, Road to Ruin et Too Tough to Die. C'est là que Richard Reinhardt, alias Richie Ramone, qui venait de succéder à Marky Ramone comme batteur, a connu Tommy.
«Je venais tout juste d'arriver dans le groupe et c'est lui qui produisait Too Tough to Die. Même si c'était le batteur original et moi, le petit nouveau, il n'essayait pas de me dire quoi faire. Il reconnaissait mon talent et me laissait être moi-même», a confié samedi Richie en entrevue téléphonique avec Le Soleil.
Compréhensif
«Je me souviens aussi qu'il avait bien aimé Smash You, l'une des chansons que j'avais écrites pour l'album. Puisqu'il avait été là dès le début, Tommy comprenait le groupe, il savait ce qu'on pouvait faire et ce qu'on ne pouvait pas faire», poursuit celui qui a également manié les baguettes sur les albums Animal Boy et Halfway to Sanity.
«Comme batteur, ce que je vais retenir de lui, c'est surtout sa façon particulière de jouer sur ses cymbales. Il frappait à un endroit particulier, ce qui donnait une sonorité spéciale. Il avait un style simple et efficace», poursuit-il.
Richie dit avoir revu Tommy Ramone à quelques reprises au cours des dernières années. «Je le voyais de temps à autre avec d'autres anciens membres, notamment lors des soirées anniversaires des Ramones en 2006, 2008 et 2009.»
Quatre survivants
Décédé en 2001 d'un cancer, Joey Ramone est le seul membre du groupe à être mort avant l'intronisation du groupe au Temple de la renommée du rock en 2002. Le bassiste Douglas Colvin, alias Dee Dee Ramone, est décédé quelques mois plus tard d'une overdose et Johnny Ramone est mort d'un cancer en 2004.
«Je t'avoue que ça fait un peu peur!» laisse échapper Richie à propos du fait qu'il est, avec le bassiste Christopher Ward (C.J. Ramone) et les batteurs Marc Bell (Marky Ramone) et Clem Burke (Elvis Ramone), l'un des derniers membres vivants du groupe mythique.
«C'est fou, car les gens vivent aujourd'hui plus longtemps, parfois jusqu'à 80 ans, mais pas les Ramones... Et dans le cas de Tommy, il était tranquille et ne faisait pas toutes les conneries que nous faisions. Je ne comprends pas pourquoi. Peut-être qu'on a passé trop de temps au CBGB [célèbre bar punk de New York]!», termine-t-il à la blague.
Au cours des dernières années, Tommy Ramone jouait de la mandoline, du banjo et de la guitare au sein du duo bluegrass Uncle Monk, qu'il formait avec la chanteuse et guitariste Claudia Tienan. Le groupe avait présenté un spectacle à Québec, au bar-coop L'AgitéE, en juillet 2010.