L'actuel propriétaire, Guillaume Thibault, en compagnie de l'un des deux fondateurs d'Atkins et frères, Charles Atkins.  -

De Paris à Mont-Louis

Quand James Henry Atkins a parlé de prendre sa retraite de l'entreprise qu'il avait fondée avec son frère Charles en 1991, la relève d'Atkins et frères a été confiée à Guillaume Thibault qui, cinq ans plus tôt, avait immigré de la France vers Saint-Maxime-du-Mont-Louis. Il y occupait des postes de direction au sein de l'entreprise gaspésienne de fumaison et de transformation de produits marins.
Guillaume Thibault a complété des études d'ingénieur agroalimentaire en Bretagne. Pendant son parcours scolaire, il a travaillé quatre ans chez Kritsen, une compagnie spécialisée dans le saumon fumé et la transformation des produits de la mer. C'est là qu'il a appris à aimer la mer et qu'il a développé une expertise dans la fumaison et la transformation des produits marins.
Après avoir obtenu un MBA dans la région parisienne, le jeune Français s'est retrouvé pendant trois mois à Gaspé afin de faire un stage au Centre collégial de transfert de technologie des pêches, qui est devenu le Centre Merinov. «C'est là que j'ai rencontré les frères Atkins, raconte Guillaume Thibault. J'ai gardé contact avec eux. Puis, en 2006, ils m'ont proposé le poste de directeur de la production, de la recherche et du développement.» Le jeune homme a alors quitté Paris en 2008 pour un village gaspésien de 1000 habitants.
En 2011, le jeune immigrant a été promu au titre de directeur général. En 2013, quand James Henry Atkins a parlé de prendre sa retraite, Guillaume Thibault s'est dit : «Ça pourrait être intéressant pour moi!». Ainsi, en 2013, à l'âge de 33 ans, Guillaume Thibault prenait la relève d'Atkins et frères.
lien de confiance
Les deux fondateurs ne pouvaient espérer mieux. Guillaume connaissait l'entreprise par coeur. De plus, il épousait entièrement la philosophie, les valeurs et la culture de l'entreprise. «J'ai très bien accueilli l'idée, souligne Charles Atkins, qui s'est retiré de l'entreprise il y a dix ans. Je connaissais Guillaume et j'avais entièrement confiance en lui. Je savais que la marque Atkins et frères continuerait à se développer.»
Le jeune entrepreneur sait aussi que les frères Atkins ne sont jamais très loin quand il a besoin d'eux. «Je suis proche d'eux, confirme Guillaume. Charles et moi, on s'amuse beaucoup à parler de bouffe. Ça aide au succès et à la réussite!»
Le jeune entrepreneur a relevé le défi sans embûches. «Investissement Québec m'a soutenu, souligne-t-il. Ça a été simple et efficace. La transition a été fluide, sans accroc. Il faut aussi dire que ça faisait cinq ans que je travaillais dans l'entreprise.»
Quand il a repris l'entreprise, le nouveau président-directeur général s'est fait demander s'il changerait le nom de l'entreprise. «Pourquoi me priver d'une marque qui a une telle renommée? , s'est-il demandé. L'entreprise est stable, solide, connue et elle fonctionne bien.» Charles Atkins en est d'ailleurs ravi. «Je suis fier de voir que le nom se perpétue, indique-t-il. Atkins a encore son effet!»
Fiche
Nom de l'entreprise : Atkins et frères
Date de naissance : 1991
Secteur d'activité : fumaison et transformation de produits marins
Nombre d'employés : 2 en 1991 et de 15 à 25 actuellement
Propriétaire cédant :James Henry Atkins
Repreneur : Guillaume Thibault