De l'eau de javel incommodante à l'Hôpital Laval

Des vapeurs d'eau de javel ont déclenché une situation d'urgence à l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, ce matin.
Trois employés de l'Institut, mieux connu sous le nom de l'Hôpital Laval, ont été incommodés par les vapeurs du produit nettoyant qui se trouvait dans un drain sec, explique le porte-parole de l'établissement, Joël Clément.
Une intervention d'urgence a été déclenchée par précaution, ajoute-t-il, puisque les trois employés de laboratoires s'étaient plaints de maux de tête et de nausées.
L'équipe spécialisée en matières dangereuses des pompiers de Québec a finalement découvert que l'odeur et les vapeurs incommodantes provenaient d'un drain sec, où de l'eau de javel avait stagné.
Le troisième étage, qui ne loge aucun patient, a été évacué le temps de l'opération qui a duré moins d'une heure.
Les trois employés incommodés sont hors de danger.