Groupe coopératif Dynaco accompagne les Jeunes ruraux et les producteurs lors des expositions agricoles.

De l'agriculture à la rénovation

Groupe coopératif Dynaco est né de la fusion de deux coopératives agricoles il y a un demi-siècle. Si l'agriculture demeure au coeur des activités de la coopérative, celle-ci a toutefois diversifié ses activités au fil du temps, ce qui lui a permis de traverser les crises économiques tout en offrant davantage de services à ses membres.
Pour souligner les 50 ans du groupe, l'historien Jacques Saint-Pierre a retracé les moments forts de l'histoire de la coopération agricole dans la Côte-du-Sud dans le livre Conviction-détermination-vision, l'histoire d'un succès.
«Ça a débuté avec la fusion deux coopératives régionales, celle de Saint-Jean-Port-Joli et celle de Saint-Pascal, indique Céline Boisvert, directrice communication et marketing de Groupe coopératif Dynaco. À la base de l'entreprise, des producteurs agricoles ont voulu se regrouper pour avoir un plus grand pouvoir d'achat.»
La coopérative a été créée pour acheter une usine laitière, puis avoir des camions pour le transport du lait et des produits pétroliers pour faire rouler les camions. Au début des années 70, le secteur machinerie vient s'ajouter à ceux de l'agriculture, du transport et de l'énergie, puis ce fut la rénovation à la fin des années 80. De nouvelles catégories de membres s'ajoutent aux membres agricoles : en 1998, les membres associés, «principalement des entrepreneurs en construction, mais aussi des manufacturiers, bref des entreprises qui ont des besoins importants en matériaux et produits de quincaillerie», note Mme Boisvert, puis les membres auxiliaires (les particuliers) en 2001.
Dynaco compte maintenant 7809 membres, dont 692 agricoles, 229 associés et 6888 auxiliaires et leur offre des produits et services sous différentes bannières. «Pour les produits de rénovation, nous sommes un marchand BMR. Pour la machinerie, nous sommes concessionnaires New Holland et Kioti, pour la machinerie agricole, et Wacker Neuson, une machinerie spécialisée en construction», explique Mme Boisvert.
Expertise au service de la communauté
Les membres associés et agricoles ont droit de vote à l'assemblée annuelle et se partagent la ristourne (1,5 million $ en 2015), qui est un pourcentage de leurs achats. Dynaco a aussi mis sur pied un programme d'aide à la relève agricole, en plus d'offrir des formations, du service-conseil et des journées techniques qui permettent aux membres de se tenir à jour et de réseauter. «Nous sommes aussi impliqués dans la communauté, soit pour partager notre expertise, soit pour offrir des commandites», ajoute Mme Boisvert.
Le principal atout de Dynaco, sa diversification, est aussi la cause de son principal défi. «Nos concurrents sont souvent spécialisés dans un seul domaine. Les marchands RONA, par exemple, ne vendent pas des tracteurs et de la moulée en plus des articles de rénovation», explique Mme Boisvert. «On se doit d'être leader dans chacun des secteurs.»