La nouvelle création d'Alain Platel (Tauberbach) s'inspire d'une femme, Estamira, qui vit dans un dépotoir à Rio de Janeiro, et du documentaire de Marcos Prado qui raconte son histoire.

De la visite flamande au Carrefour de théâtre

Après trois visites remarquées en 1999, 2001 et 2011, le chorégraphe et metteur en scène flamand Alain Platel reviendra à Québec en juin prochain au Carrefour international de théâtre. Il viendra présenter Tauberbach, une récente création des Ballets C de la B (pour «Ballets contemporains de la Belgique»).
À cinq mois de sa 16e présentation, le Carrefour dévoile un premier morceau de sa programmation, qui passera aussi par le Festival TransAmériques (FTA), à Montréal. Tauberbach sera présentée un soir seulement le 3 juin, à la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre. 
Après Gardenia, présentée en 2011, qui s'intéressait à l'univers des travestis, la nouvelle création de Platel s'inspire d'une femme, Estamira, qui vit dans un dépotoir à Rio de Janeiro, et du documentaire de Marcos Prado qui raconte son histoire. Comme piste sonore, il a entre autres utilisé de la musique de Bach, interprétée par un orchestre, mais chantée par des sourds, d'où le titre, qui veut dire «Bach des sourds» en allemand. «C'est extrêmement touchant», raconte Marie Gignac, directrice artistique du Carrefour, qui a vu le spectacle l'été dernier à Anvers.
Platel, un orthopédagogue de formation qui est devenu chorégraphe en donnant des leçons de danse à des enfants handicapés, «essaie de créer de la beauté à partir de la misère humaine. Il s'intéresse beaucoup aux laissés-pour-compte», continue Marie Gignac.
Le spectacle, qui rassemble six interprètes dont l'actrice Elsie de Brauw, se tiendra sur un grand plateau rempli de montagnes de vieux vêtements. «On est devant de la danse-théâtre. Il y a toujours un contexte, une histoire et des personnages dans les oeuvres de Platel», précise la directrice artistique. 
Le Carrefour international de théâtre se tiendra du 19 mai au 7 juin 2015. La programmation complète sera révélée au printemps.