Le guitariste David Russell entretient un lien unique avec la région de Québec. Les nombreuses transcriptions qu'il a réalisées pour son instrument sont publiées et distribuées partout dans le monde par Doberman, une maison d'édition de la Rive-Sud de Québec.

David Russell: le bonheur au bout des doigts

Le jeu du guitariste David Russell, si léger et si libre qu'il rappelle la douceur de la vie en Espagne, est plus que bienvenu en cette rude saison. «Ces années-ci, les Espagnols souffrent davantage, nuance le virtuose. Mais c'est vrai qu'ils cherchent le bonheur et la joie dans leur vie. C'est un pays où il est plus facile d'être heureux. Sans compter que la guitare y est partout très appréciée.»
Russell, un des géants de la guitare classique, entretient un lien unique avec la région de Québec.
Sa réputation internationale, il la doit bien à un travail de création aussi prolifique que remarquable. Aire Latino, un CD récompensé par un prix Grammy, trône au sommet de sa discographie. Parallèlement, le guitariste a également réalisé de nombreuses transcriptions pour son instrument. Or, c'est Doberman, une maison d'édition de la Rive-Sud de Québec, qui les publie et les distribue partout dans le monde.
La collaboration entre le guitariste et l'éditeur québécois est née il y a plus de 20 ans. À l'époque, David Russell avait été séduit par la qualité du travail du regretté Paul Gerrits, fondateur de l'entreprise. Voilà pourquoi il lui est demeuré fidèle.
Au fait, la majorité des partitions qu'interprétera l'invité de la Société de guitare de Québec, mardi à 20h à la salle Raoul-Jobin, sortent de chez Doberman. On y retrouve la Sonate pour violoncelle en si bémol majeur de Vivaldi, la Partita BWV 825 de J.S. Bach et des extraits de la Suite española d'Albéniz. On remarque également les Cantigas de Santiago, une toute nouvelle oeuvre du compositeur Stephen Goss créée à Londres samedi dernier et qu'on pourra entendre en première canadienne au Palais Montcalm.
De l'Écosse à l'Espagne
David Russell est né en 1953. Il n'avait que cinq ans quand ses parents ont quitté Glasgow pour s'installer sur l'île de Minorque. Il vit aujourd'hui à Nigran, à une centaine de kilomètres de Saint-Jacques-de-Compostelle, dans le nord-ouest de l'Espagne. De chez lui, on peut apercevoir l'Atlantique. «En ce moment, il fait froid, mais ça n'a rien à voir avec le Québec, dit-il en entrevue téléphonique. Chez vous, l'hiver est si extrême que pour nous, ça a quelque chose de formidable!»
Vous voulez y aller?
Qui : David Russell, guitariste
Quand : le 10 février à 20h
Où : Palais Montcalm, salle Raoul-Jobin
Billets : 46 $ (étudiants : 36 $)
Tél. : 418 641-6040