David Bowie, icône de style

Rarement un artiste musical n'aura autant influencé la culture populaire et la mode de son époque que David Bowie. Véritable icône et référence culturelle, le Britannique est de ceux qui ont inventé des styles et lancé des tendances.
Look androgyne et ambigu, glam rock étincelant, style d'avant-garde, allure dandy chic ou plus rock, Bowie a marqué les époques et influencé plusieurs générations de fans... et de grands créateurs de mode, tels Hedi Slimane, Alexander McQueen, Thierry Mugler, Frida Gianinni (Gucci), et Jean Paul Gaultier.
«Il m'a inspiré par sa créativité, son extravagance, son sens des modes (les réinventant), son allure, son élégance et son jeu avec le genre», a d'ailleurs commenté Gaultier par communiqué, lundi.
Sans prétendre revisiter de façon exhaustive l'éclectique «parcours de style» de David Bowie (élu en 2013 «Britannique le mieux habillé de l'histoire» par un panel d'historiens et d'experts de la mode dans le BBC History Magazine), nous vous présentons aujourd'hui quelques looks marquants d'un artiste qui a toujours su surprendre... même jusqu'au jour de sa mort.
Sources : Agence France-Presse, GQ France, Les Inrocks, Marie Claire, Time Out London, Vogue
1972
Suivant les conseils de sa femme de l'époque, Angela Barnett, David Bowie se crée un look androgyne, se teint les cheveux en rouge, se maquille... et met au monde le personnage de Ziggy Stardust. En 1972, sa carrière prend un tournant décisif, alors qu'il chante Starman à l'émission britannique Top of the Pops et, pour l'occasion, il porte ce costume deux-pièces coloré, créé par Freddie Burretti. C'est l'ère du glam.
1972
Les fameuses platform boots, de la tournée Ziggy Stardust/Aladdin Sane
1973
Pour la tournée Ziggy Stardust/Aladdin Sane, le designer japonais Kansai Yamamoto lui dessine ce costume de scène devenu culte, inspiré du théâtre kabuki, dont Bowie est un grand amateur.
1973
La disparition de Ziggy Stardust/Aladdin Sane («suicidés» par David Bowie) voit la naissance de Halloween Jack, un dandy excentrique aux cheveux rouges, qui commence une époque moins paillettes, comme l'illustre ce costume de Freddie Burretti pour la vidéo Life on Mars?
1973
Son personnage de Ziggy Stardust
1976
En 1976, à l'occasion de l'album Station to Stationexit les personnages flamboyants à la Ziggy : David Bowie se métamorphose en dandy quasi gothique (teint cadavérique, cheveux gominés, veston noir, chemise blanche), un nouveau look décrit «à la frontière entre vampire aristocrate et crooner soul». Bowie surnommera Thin White Duke ce personnage austère et intellectuel, inspiré des artistes expressionnistes allemands des années 20. C'est ce qu'on appellera son «look Berlin», un avant-goût monochrome du style new wave des années 80.
1980
Sur la pochette de l'album Scary Monsters (and Super Creeps), et dans le clip Ashes to Ashes qui en est tiré, le chanteur se transforme en Pierrot (dit aussi Blue Clown) et porte ce costume dessiné par Natasha Korniloff. C'est dans la vidéo de Ashes to Ashes que Pierrot/Bowie enterre Major Tom (héros de Space Oddity) et premier double de l'artiste, ce qui marque véritablement la fin d'une époque.
1983
Autre transformation vestimentaire pour l'artiste au début des années 80. En avril 1983, David Bowie lance son album le plus vendu en carrière (et celui qui l'a véritablement fait connaître du grand public), Let's Dance. Côté look, c'est l'ère des costumes élégants (et plutôt amples), colorés, aux bretelles apparentes, complétés par un Fedora (chapeau) rétro. Un style néo-romantique qui inspirera également des groupes comme Spandau Ballet ou Duran Duran. - Photo Archives Le Soleil
1997
En 1997, David Bowie sollicite Alexander McQueen, alors jeune designer presque inconnu, pour cette création portée sur la pochette de l'album Earthling, et lors de la tournée du même nom. McQueen a été inspiré notamment par la veste aux couleurs du drapeau britannique de Pete Townshend, des Who. Il utilise une esthétique très punk (déchirures, brûlures de cigarette) et y ajoute la tradition du tailleur britannique classique.
2004
Même si on a attribué à David Bowie la paternité de plusieurs tendances mode à travers les années (le glam sous toutes ses formes, les leggings en vinyle, les bottes à plateforme, l'androgynie assumée, les complets à larges épaulettes, etc.), le chanteur avait avant tout un charme, un charisme naturel, et une élégance sans âge qui le rendait unique... même avec un simple costume noir sur le dos.