Le résultat final de l'Omnium du Québec n'a fait aucun doute en fin de semaine, Dave Lévesque ayant été le meneur de la compétition d'un bout à l'autre. En plus du prestigieux trophée remis au champion, le golfeur a mis la main sur une bourse de 18000 $.

Dave Lévesque invité à l'Omnium canadien RBC

À la suite de sa victoire à l'Omnium du Québec, le golfeur Dave Lévesque a reçu un laissez-passer afin de participer à l'Omnium canadien RBC. Il s'agira de sa deuxième présence à ce tournoi de la PGA qui sera disputé sur les allées du club Royal Montréal, du 21 au 27 juillet.
Lévesque n'a pas vraiment donné le choix au directeur du tournoi de lui trouver une place sur le tableau principal puisqu'il avait aussi remporté le Championnat de la PGA du Canada, il y a deux semaines, à Toronto.
«J'avais publiquement dit que mon objectif de la saison était de participer à l'Omnium canadien, j'y suis parvenu. J'avais trois options pour y accéder, soit d'être le premier au classement canadien, passer par la qualification du lundi ou par des exploits hors de l'ordinaire et j'y vais avec la moins probable des trois», disait-il au lendemain de la confirmation.
Au cours des derniers jours, il y a eu un fort lobby en sa faveur auprès de Bill Paul, le directeur du tournoi. Sa victoire à Toronto avait lancé le tout, celle au Golf de La Faune n'a fait qu'ajouter des raisons valables de l'exempter.
«Je pense sincèrement que mon invitation est méritée, ce n'est pas juste une faveur qu'on me fait. Il s'agit d'une suite logique à ma saison et je suis prêt à relever ce défi», a soutenu celui qui peaufinera sa préparation technique et psychologique d'ici là afin d'être à la hauteur sur le terrain et de répondre aux nombreuses demandes médiatiques et corporatives qui accompagneront sa participation à l'Omnium canadien RBC.
MOINS IMPRESSIONNABLE
En 2000, Lévesque avait raté la coupure de ce tournoi disputé alors à Glen Abbey par trois coups et remporté par... Tiger Woods. Le jeune loup de l'époque n'avait cependant pas l'expérience d'aujourd'hui, lui qui n'avait jamais disputé un tournoi de quatre rondes avant ce jour.
«Là, j'arrive en fin de carrière et il n'y a vraiment plus rien qui m'impressionne. J'ai déjà joué des terrains où l'herbe longue est plus dense, les verts plus rapides, etc. J'ai déjà joué en compagnie de grands joueurs et devant des foules imposantes», notait le golfeur de 40 ans, qui a habité dans la région de Québec pendant 12 ans avant de s'installer à Montréal, où il enseigne à Pure Golf Expérience.
Lévesque n'est pas le seul à profiter d'une exemption, puisqu'on a aussi accordé un laissez-passer au Canadien Roger Sloan, de la Colombie-Britannique. Le meneur au classement canadien, Bill Walsh, avait déjà reçu la sienne.
«Ces deux golfeurs talentueux surfent sur la vague d'excellents résultats et méritaient d'obtenir un laissez-passer pour l'omnium national du Canada», a fait savoir le directeur du tournoi. Plusieurs joueurs de la PGA ont confirmé leur présence, comme Matt Kuchar, Dustin Johnson, Luke Donald, Jim Furyk, Hunter Mahan, Ernie Els, Charl Schwartzel, Chris Kirk et Graeme McDowell. D'autres noms s'ajouteront sous peu.