Dans l'univers du théâtre professionnel

Une douzaine d'élèves ont participé à un stage de réécriture, la fin de semaine dernière, au Théâtre jeunesse Les Gros Becs, dans l'espoir que leur texte soit retenu pour la production théâtrale Les zurbains 2014.
Sélectionnés parmi plus de 380 participants, venant de 16 classes de partout dans la grande région de Québec et de la Chaudière-Appalaches, les finalistes ont eu l'occasion de peaufiner leur création avec une équipe de professionnels du domaine artistique. Le grand gagnant sera annoncé en mars par la metteure en scène du spectacle, Monique Gosselin du Théâtre Le Clou. Sur la photo, on reconnaît les 12 candidats, soit Ève Charland, Chloé Leblanc, Rose-Marie Dion, Vanyra-Charles Yeb, Roxanne Demers et Mélanie Lapointe (dans la rangée du haut), Charlotte Lavoie-Bel, Francis Kelleher, Aja Horvath et Mélanie Loignon (dans la rangée du milieu), ainsi qu'Emma Olson et Elfée Beauchesne (dans la rangée du bas). Ils sont accompagnés de leurs mentors, André Robillard, Martin Bellemare, Véronique Côté, Jeanne Gionet-Lavigne et Louise Allaire (haut), Amélie Bergeron, Maxime Robin et Érika Soucy-Simoneau (milieu), ainsi que Monika Pilon (bas).
<p>M. Landry reçoit sa récompense en compagnie de Denis Rhéaume et du Dr Bruno Michon (à gauche), respectivement pdg de la Fondation et oncologue pédiatrique au Centre mère-enfant, ainsi que de Stéphane Desmeules (à droite), vice-président au développement corporatif de la Fondation.</p>
Dix ans de dévouement pour Yves Landry
Le traitement du cancer chez les enfants est une cause qui a grandement occupé Yves Landry au cours de la dernière décennie. Depuis qu'il a fondé le Grand Tour de roue pour le Centre mère-enfant en 2004, cet homme de coeur a rejoint près de 1800 donateurs et amassé plus de 310 000 $. «Chaque donateur devient, à sa manière, un acteur de la diminution de la souffrance. Réduire la souffrance des enfants malades, mais aussi celle de leur famille, est une grande victoire.»
La Fondation du CHU de Québec a tenu à souligner, lors d'un cocktail-bénéfice au Bonne Entente, le dévouement de celui qu'elle décrit comme un «véritable ambassadeur pour la recherche en oncologie pédiatrique».
C'est d'ailleurs M. Landry qui avait mis sur pied cette activité, mettant en vedette son ami et ex-coureur automobile Patrick Carpentier, venu à titre de conférencier. Ci-dessus, M. Landry reçoit sa récompense en compagnie de Denis Rhéaume et du Dr Bruno Michon (à gauche), respectivement pdg de la Fondation et oncologue pédiatrique au Centre mère-enfant, ainsi que de Stéphane Desmeules (à droite), vice-président au développement corporatif de la Fondation.
<p>La Dre Marie-Camille Duquette, la chanteuse Mélissa Bédard et le député André Drolet ont contribué au succès de la deuxième Guignolée du Centre de pédiatrie sociale de Québec.</p>
Un vent de solidarité pour les enfants
Le Centre de pédiatrie sociale de Québec a dépassé son objectif en amassant un total de 56 489 $ lors de sa deuxième Guignolée, en décembre, en présence de la chanteuse Mélissa Bédard, de Star Académie, et du député de Jean-Lesage, André Drolet.
Bien que la majorité des dons proviennent de particuliers, le Centre souligne la «contribution exceptionnelle» de 19 000 $ de la Fondation Gilles-Kègle. Une centaine de bénévoles ont contribué au succès de cette grande fête pour les enfants, au cours de laquelle les étudiants en médecine ont notamment offert des cadeaux aux participants. Situé dans le quartier Limoilou, dans l'environnement du Patro Roc-Amadour, le Centre de pédiatrie sociale s'inscrit dans la lignée de l'approche conçue par le Dr Gilles Julien avec, comme pédiatre, la Dre Marie-Camille Duquette.
Un marathon... de lecture!
Quarante-huit jeunes «enfermés» pendant sept heures à l'école pour... lire? Eh oui, c'était la façon pour la bibliothécaire Maryse Jomphe, de l'école secondaire des Etchemins, d'inaugurer la toute nouvelle section détente de «sa» bibliothèque.
Aidée par l'enseignante de français Julie Hamel, Mme Jomphe a organisé un marathon de lecture durant lequel chaque période de 45 minutes de bouquinage était suivie de 15 minutes d'activité physique - question de garder le cerveau bien éveillé. À défaut d'avoir pu y participer, les autres élèves de l'école ont pu encourager et soutenir leurs camarades lecteurs en organisant diverses surprises, tel un flashmob (mobilisation éclair de danse), tout au long de la journée. Des sous ont notamment été amassés pour les jeunes qui participeront au Grand Défi Pierre Lavoie.
Mentions spéciales
Les élèves de cinquième année de l'école internationale de Saint-Sacrement, à Québec, ont bénéficié d'une aide financière de 700 $ de la part de la Fondation Monique-Fitz-Back afin de réaliser leur projet Défi changements climatiques, pour lequel ils tiendront notamment des kiosques d'information à la Faculté de foresterie de l'Université Laval.
Le comité environnement du Cégep Limoilou a pour sa part touché 1000 $ pour sensibiliser les jeunes du primaire aux enjeux sur les transports.
Les élèves du Collège Saint-Charles-Garnier ont remis un chèque de 1000 $ afin d'aider à la mise sur pied du centre communautaire de la vue de Charlesbourg. Pour y parvenir, chacun d'entre eux a troqué son uniforme pour porter fièrement les couleurs du Carnaval, le temps d'une journée, en échange d'un don de 2 $. Même Bonhomme et la duchesse de Charlesbourg, Dominique Jobin (une ancienne de l'école), sont venus saluer le beau geste!
Dimanche aura lieu au Village Vacances Valcartier la traditionnelle Journée Leucan au profit des enfants atteints de cancer. Pour une huitième année consécutive, chaque billet Passeport + Rafting adulte (12 ans et plus) vendu au cours de la journée se traduira en la remise d'un dollar à Leucan. Plus de 50 familles touchées par cette maladie seront d'ailleurs présentes sur les lieux pour s'amuser et profiter des plaisirs de l'hiver.