Camille Lavoie, designer d'Odessa, vient d'emménager dans le quartier Montcalm, où elle a installé son atelier de confection. L'atelier est ouvert aux clientes, sur rendez-vous.

Dans l'univers créatif d'Odessa

Une nouvelle marque de mode féminine voit le jour à Québec. Son nom : Odessa. Puisant son imaginaire dans le monde sous-marin, la première collection de la jeune designer Camille Lavoie étonne par sa fabrication minutieuse s'inspirant de la haute couture.
<p>Les vêtements signés Odessa se détaillent entre 95 $ (pour un haut écourté) et 350 $ (pour une robe). </p>
<p>Les vêtements signés Odessa se détaillent entre 95 $ (pour un haut écourté) et 350 $ (pour une robe). </p>
Présentées mercredi soir dans une librairie de Québec devant des clientes et des gens de l'industrie de la mode, les toutes premières créations signées Odessa ont été dessinées sous le signe de la mer et de ses récifs de corail. Les emmanchures en volants, la fluidité des textiles et, bien sûr, les douces teintes de pastel évoquent cet univers. 
«L'atelier Odessa, c'est ça : c'est de me plonger dans un univers et de créer une collection qui en est totalement imprégnée», confie la créatrice de mode qui a invité Le Soleil quelques jours plus tôt dans son petit atelier du quartier Montcalm. 
Nouvelle venue dans l'industrie de la mode québécoise, Camille Lavoie a déjà un bagage surprenant pour ses 28 ans. Formée à l'École supérieure de mode de l'UQAM, elle a par la suite fait ses classes chez Balmain, à Paris, ainsi qu'à Tokyo auprès d'Hiroko Koshino, un important designer asiatique. «J'ai toujours été attirée par le design et la culture japonaise. Dès mon entrée à l'université, je me suis inscrite à des cours de japonais dans le but de dénicher un stage et un emploi là-bas», dit-elle.
Le vêtement autrement
Le concept d'Odessa va au-delà de la mode et des tendances saisonnières. La designer propose plutôt à ses clientes de voir le vêtement autrement. D'abord créée par moulage sur mannequin, puis fabriquée partiellement à la main, chaque pièce est numérotée et produite en série limitée. «J'essaie de donner un sens au vêtement; de l'inclure dans une garde-robe intemporelle qui mettra en valeur chaque femme qui le portera», poursuit la designer.
Pour le moment, chaque pièce de taille unique (mais extensible) est vendue en ligne au www.atelier-odessa.com/boutique ou directement à l'atelier de Québec (sur rendez-vous) et se détaille entre 95 $ et 350 $.
<p>Les vêtements signés Odessa se détaillent entre 95 $ (pour un haut écourté) et 350 $ (pour une robe). </p>
En attendant bébé
Durant la dernière année, alors qu'elle démarrait sa petite entreprise, les projets se sont multipliés pour la designer. Tant professionnels que sur le plan personnel. Après l'inauguration de la collection à Montréal et à Québec, la jeune femme qui est actuellement enceinte de huit mois prendra un moment de répit et se consacrera à son nouveau rôle de maman.  
Pour l'automne à venir, maternité oblige, elle ralentira nécessairement son rythme de production, mais prévoit tout de même ajouter graduellement des nouveautés sur son site Web. «On va prendre ça un jour à la fois, sans mettre de pression», dit-elle. Une philosophie qui est tout à fait à l'image de sa collection.