Coiffées de leur chapeau de cowboy, la petite Diana, deux ans, et sa maman Shelley Horn dégustaient une crêpe avec saucisse samedi matin à la place D'Youville.

Crêpes, saucisses et chapeau de cowboy!

Dès 9h30 samedi, plus d'une centaine de personnes étaient déjà rassemblées à la place D'Youville pour prendre part au déjeuner western du Stampede de Calgary, une tradition du Carnaval de Québec. 
Coiffées de leur chapeau de cowboy, la petite Diana, deux ans, et sa mère Shelley Horn dégustaient une crêpe avec saucisse, le grand classique de l'événement. Mme Horn, qui habite Québec depuis trois ans, a indiqué au Soleil que la moitié de sa famille était à Calgary et qu'elle avait déjà assisté au Stampede, et qu'elle était donc bien heureuse de retrouver un petit peu des deux dans la capitale.
Daniel Roy, à gauche
Difficile à manquer avec son chapeau aux multiples effigies du Carnaval et son épais manteau de fourrure, le Gaspésien Daniel Roy a fait la route vers Québec une 48e année de suite pour prendre part à la fête d'hiver. «J'ai toutes les effigies du Carnaval sur la tête, et une partie de ma maison [à Mont-Joli] ressemble à un musée du Carnaval», révèle ce grand fan. 
Témoin de «plusieurs virages» que l'organisation du Carnaval a effectués au fil des ans, M. Roy dit espérer que l'éclatement de l'événement sur plusieurs sites sera une réussite, même s'il trouvait que le rassemblement des activités sur les plaines d'Abraham était une «bonne idée».
Le Gaspésien déplore toutefois que certaines traditions se perdent. «Avant, on se promenait sur la rue Saint-Jean et les commerces faisaient jouer la musique du Carnaval, mais maintenant il n'y a plus rien... Même le Carnaval ne respecte plus les traditions. Au couronnement de la reine, c'était de la grosse musique [pop], il n'y avait même pas de musique du Carnaval [...] Je comprends que [l'organisation] cherche à faire revenir les jeunes, mais c'est tout de même dommage», remarque Daniel Roy.
Liens entre Québec et Calgary
Tout sourire et portant un grand chapeau de cowboy couleur crème, Fred Cribb participait samedi à son 30e déjeuner western. Le président du programme d'échange Québec-Calgary souligne que cela fait maintenant 61 ans que les deux villes sont jumelées, et que 2017 marque le 48e déjeuner western au Carnaval, tandis que Bonhomme est aussi mis bien en évidence lors du Stampede en juillet.
Les bénévoles s'attendaient à servir quelque 3000 déjeuners à la place D'Youville en avant-midi. «En 2008, on en a servi un peu plus de 5000!» affirme M. Cribb.