Le palais de justice de Québec

Coups de tapette à mouches sur un petit-fils «poteux»

Une grand-mère de 69 ans a reconnu mercredi devant la cour avoir frappé son petit-fils à coups... de tapette à mouches.
L'adolescent de 15 ans et sa mère ont commencé à habiter avec la grand-mère à Lévis en janvier dernier. Dès le départ, la cohabitation a été marquée de plusieurs chicanes et quelques coups.
Le 11 février, alors que le garçon doit faire des devoirs de mathématiques, il se présente à la maison avec un ami. Mécontente, la grand-mère exige le départ de l'autre jeune, qu'elle appelle un «poteux» et qui, croit-elle, a une mauvaise influence sur son petit-fils. Les deux jeunes finissent par partir, non sans avoir reçu claque au visage et coups de la fameuse tapette à mouches.
Après avoir plaidé coupable, la sexagénaire a pu bénéficier d'un sursis de sentence avec une probation de deux ans. Elle s'est engagée à ne plus importuner son petit-fils. «On ne se parle pas, mais ça va bien», a dit la dame devant le tribunal.