Le palais de justice de Québec

Coupable de proxénétisme et extorsion

Le proche du Wolf Pack Téchelet Pierre de Bellefeuille a été reconnu coupable par un jury de proxénétisme et d'extorsion aux dépens d'une jeune escorte de 19 ans. 
L'homme de 33 ans avait rencontré la plaignante à l'Hôtel Classique du boulevard Laurier en juillet 2014. Avant même de passer la nuit avec elle, il avait proposé à l'escorte de l'amener à Trois-Rivières pour rencontrer des sugar daddies prêts à payer 1500 $ pour ses services. Il lui avait aussi proposé d'assurer sa protection pour lui éviter des démêlés avec le Wolf Pack, un groupe qui, disait-il, s'en prenait aux escortes indépendantes.
Lorsque la jeune femme a voulu couper les ponts deux jours plus tard, Téchelet Pierre de Bellefeuille lui a annoncé qu'il détenait son passeport. Il lui a réclamé 5000 $ en guise de rançon.
Les 12 jurés ont rendu leur verdict unanime en fin d'après-midi mardi, après une journée de délibérations, entrecoupée de deux questions au juge Louis Dionne.
Les jurés ont notamment voulu savoir le lien entre l'accusé, le groupe Wolf Pack et le projet Scorpion, ainsi que la définition d'actes sexuels illicites. 
Les représentations sur la peine auront lieu vendredi. Le procureur de la Couronne Me Daniel Bélanger entend réclamer une peine de pénitencier.
Lourd passé judiciaire
En 2009, Téchelet Pierre de Bellefeuille a écopé d'une peine de 40 mois de détention après avoir plaidé coupable à des accusations de proxénétisme, de séquestration, d'extorsion, de trafic de stupéfiants, d'entrave et d'intimidation de policiers.
En 2004, au terme de la frappe Scorpion, il avait été condamné à une peine de 25 mois de prison pour proxénétisme.