Malgré une solide programmation, la 8e édition du Rockfest a été ternie par de nombreux problèmes de logistique.

Coup de pouce du FEQ au Rockfest de Montebello

Après avoir connu des ratés, les organisateurs du Rockfest de Montebello ont sollicité l'aide du Festival d'été de Québec (FEQ) afin d'améliorer le volet logistique de l'événement, qui aura lieu les 20 et 21 juin. Si la programmation est toujours gérée par l'équipe locale et son président, Alex Martel, toute la production sera prise en charge par la filiale 3E du FEQ.
«Alex nous a contactés au début de l'automne pour voir si on pouvait travailler avec lui sur des questions plus spécifiques de logistique», indique le directeur général de 3E, Daniel Gélinas, estimant que son collègue a été «victime de son succès» l'année dernière. 
Le Droit avait notamment rapporté des problèmes au chapitre de la billetterie, des navettes et des toilettes chimiques. Le journal avait également soulevé le fait que plusieurs artistes locaux n'étaient pas rémunérés pour leurs prestations. Les organisateurs ont annoncé qu'ils renonçaient à cette pratique. 
L'apport de 3E touchera à peu près tout ce qui se trouvera sur le site de la marina de Montebello : «l'aménagement, les clôtures, les guérites d'entrée, les toilettes, le ménage, la sécurité, etc.», énumère Daniel Gélinas. «Il y a beaucoup de petites choses à planifier pour que les festivaliers soient le plus confortables possible», ajoute-t-il.