Entre 30 et 40 sorties de route se sont produites sur l'autoroute 40, à la hauteur de Saint-Augustin-de-Desmaures.

Conditions routières désastreuses lundi à Québec

Les conditions météorologiques ont causé bien des maux de tête aux automobilistes et autres usagers de la route, au cours de l'avant-midi de lundi, alors que de nombreux bouchons de circulation se sont formés sur les principaux axes routiers, notamment près des ponts.
<p>Le pare-brise de cet autobus du RTC a éclaté sous l'impact.</p>
<p>Six autobus du RTC, dont quatre Métrobus, ont été impliqués dans un minicarambolage sur la rue de la Couronne, tout juste en bas de la côte d'Abraham. Quelques occupants de ces autobus ont dû être transportés à l'hôpital pour y traiter des blessures.</p>
Seulement sur le territoire couvert par la SQ dans les régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches, 150 collisions et sorties de route ont été rapportées aux autorités policières, mais fort heureusement, personne n'a subi de blessures graves. 
Dans la réserve faunique des Laurentides, des accidents se sont produits aux kilomètres 101, 102 et 103, dont une mise en portefeuille d'un poids lourd. La route 175 est fermée en direction sud à partir de L'Étape durant quelques heures.
L'autoroute 20 en direction ouest, à la hauteur de Lévis, a aussi été fermée en raison d'un carambolage impliquant une vingtaine de véhicules qui s'est produit au kilomètre 337. Un autre carambolage a aussi eu lieu à la hauteur de Saint-Nicolas. Entre 30 et 40 sorties de route presque simultanées se sont produites sur l'autoroute 40, devant Saint-Augustin-de-Desmaures. 
D'autres accidents importants ont aussi eu lieu à la grandeur de la province, notamment sur l'autoroute 15, devant Sainte-Adèle, et sur l'autoroute 55, à Drummondville. Un homme a également perdu la vie à la suite d'un percutant accident survenu sur la route 122, vers 10h30, lundi, à Saint-Edmond-de-Grantham, dans lequel un poids lourd a été impliqué. 
Minicarambolage de six autobus du RTC 
Vers 8h, six autobus du RTC, dont quatre Métrobus, ont été impliqués dans un minicarambolage sur la rue de la Couronne, tout juste en bas de la côte d'Abraham. Neuf occupants de ces autobus ont dû être transportés à l'hôpital pour y traiter des blessures mineures. La côte d'Abraham a été rouverte à la circulation vers 11h.
Un chauffeur du RTC ayant 25 ans d'expérience a affirmé au Soleil avoir peut-être vécu seulement une ou deux journées aussi chaotiques dans le trafic au cours de sa carrière.
Collision spectaculaire sur le boulevard Charest
En fin d'après-midi, le retour à la maison s'est également avéré compliqué en raison de la poudrerie et des routes pas encore complètement déneigées. Une collision pour le moins spectaculaire s'est notamment produite sur le boulevard Charest, près du centre-ville de Québec, peu avant 16h30. Une dame au volant de sa voiture s'est retrouvée coincée sous un camion de livraison à la hauteur de Frank-Carrel.
«La victime s'est retrouvée emprisonnée après avoir glissé sous le camion, mais elle a subi des blessures mineures», rapporte la sergente Audrey-Ann Bilodeau de la Sûreté du Québec. 
Accident mortel en Beauce
Les conditions routières difficiles pourraient avoir joué un rôle déterminant dans l'accident de la circulation survenu à Saint-Georges de Beauce, vers 10h50 lundi, qui a coûté la vie à une jeune femme de 17 ans de Saint-Honoré-de-Shenley, Marie-Claude Dulac.
Le porte-parole de la SQ Mario Thiboutot explique que le véhicule conduit par la victime descendait une côte sur la route 271, quand la voiture a dévié de sa voie pour entrer en collision avec un camion qui roulait en sens inverse. Le décès de la femme a été constaté à l'hôpital de Saint-Georges de Beauce. 
M. Thiboutot explique que la chaussée glissante, la visibilité réduite et les forts vents seront sûrement retenus comme des éléments contributifs de cet accident mortel.
<p>Une collision pour le moins spectaculaire s'est notamment produite sur le boulevard Charest, près du centre-ville de Québec, peu avant 16h30. Une dame au volant de sa voiture s'est retrouvée coincée sous un camion de livraison à la hauteur de Frank-Carrel. </p>
<p>La visibilité est réduite et la chaussée est enneigée sur toutes les grandes autoroutes de la région.</p>
Tempête non annoncée
Le porte-parole de la Ville de Québec, Jacques Perron, assure que la Ville n'a pas mal planifié son opération de déneigement. Plusieurs charrues et déneigeuses sont demeurées prises dans la circulation dense une bonne partie de l'avant-midi.
«Cette tempête-là n'avait été annoncée nulle part, a affirmé M. Perron. On prévoyait quelques centimètres de neige et on ne parlait pas de vents forts. C'est la conjoncture de tous ces éléments météorologiques qui sont tombés sur la ville en même temps qui a créé la situation de ce matin.»
Malgré ce cocktail de conditions climatiques, les commissions scolaires de la région n'ont pas jugé bon de fermer les écoles ce matin.
Selon le météorologue d'Environnement Canada, André Cantin, entre 5 et 10 cm de neige étaient attendus lundi, mais il y a fort à parier que le bilan final fera état d'une chute de 10 à 15 cm. Des vents de 40 km/h à 60 km/h soufflent sur la région. M. Cantin avance que les bourrasques devraient être présentes toute la journée et pourraient même être plus puissantes au cours de l'après-midi.
Avec la collaboration de Marie-Pier Duplessis