Michel Côté, le directeur général du Musée de la civilisation du Québec

Compressions: les Musées de la civilisation dialoguent avec la Culture

Michel Côté, directeur général des Musées de la civilisation, a indiqué lundi que des canaux de communication se sont ouverts avec le ministère de la Culture depuis la sortie conjointe des directeurs de musées nationaux du Québec pour dénoncer les nouvelles compressions dont ils sont victimes.
«Il faut qu'on trouve des solutions. Il y a des avenues à regarder, il faut réfléchir à ça collectivement. On est en discussion avec le Ministère. Pour voir comment ça va se matérialiser, attendons septembre», a précisé M. Côté.
Du côté du Centre de conservation du Québec, la situation plus difficile dans les musées se fait sentir. «On fait partie d'un écosystème culturel. Si un maillon devient faible, c'est la chaîne qui s'en ressent», a indiqué son directeur général, René Bouchard.
M. Côté et M. Bouchard espèrent d'un même souffle la concrétisation prochaine de l'agrandissement du Centre national de conservation et d'études des collections, rattaché au MCQ. Les réserves sont déjà pleines, et un agrandissement permettrait d'achever le volet recherche, tout en hébergeant de nouvelles collections présentement entreposées dans des endroits inadéquats. «De plus, beaucoup de collectionneurs arrivent à un âge où ils cherchent à léguer leurs collections», rappelle Michel Côté.
Par ailleurs, le directeur général du MCQ a aussi indiqué que l'imposante collection d'hippomobiles (voitures à cheval) de l'institution, récemment évaluée à 11 millions $, sortira des réserves le temps d'une exposition en novembre.