Claude Dubois a livré un spectacle bonbon vendredi soir à ses admirateurs rassemblés en grand nombre au Cabaret du Capitole.

Claude Dubois sera condamné à 90 jours de prison

Le chanteur Claude Dubois, arrêté ivre au volant l'été dernier à Québec avec ses enfants à bord, s'est engagé à plaider coupable et sera condamné à une peine de 90 jours ainsi qu'à une interdiction de conduire de trois ans.
Dès sa comparution le 22 octobre, le chanteur de 67 ans avait annoncé, par l'entremise de son avocat, qu'il souhaitait voir son dossier transféré dans le district judiciaire de Saint-Jérôme dans le but de le régler rapidement par une réponse à l'accusation.
Mais pour que la Cour du Québec accepte de transférer le dossier, les parties doivent en venir à un règlement commun sur le plaidoyer ainsi que sur la peine.
Au départ , le chanteur souhaitait se voir imposer une amende.
Puisqu'il s'agit de la troisième infraction de conduite avec les capacités affaiblies de Dubois et que ses enfants étaient passagers, le procureur de la Couronne Me François Godin tenait à l'imposition d'une peine de détention.
Les parties se sont entendues pour une peine de 90 jours. Un juge de Saint-Jérôme acceptera la réponse à l'accusation d'ici le 30 janvier et décidera à ce moment si la peine de trois mois doit être purgée en continu ou durant les fins de semaine.
L'entente prévoit aussi que Claude Dubois ne pourra conduire son véhicule automobile durant trois ans.
Le chanteur a été arrêté vers 18h30 le 19 juillet près du Château Bonne-Entente. Il revenait à son hôtel avec ses deux enfants de trois et sept ans.
Selon la version policière, son taux d'alcoolémie frôlait le double de la limite permise.
En ondes à TVA le lendemain matin, le chanteur avait expliqué avoir «bu un vin blanc qui est de la côte d'Ardoise» avant de prendre le volant.