Le maire Régis Labeaume et son attaché de presse, Paul-Christian Nolin

Cirque du Soleil: les projets de Québec pas menacés, estime Labeaume

L'annonce des coupes de 400 postes au Cirque du Soleil ne devrait pas avoir de conséquences sur la collaboration des troupes de Guy Laliberté avec la Ville de Québec, selon Régis Labeaume.
«Au contraire, on est pour eux un bon client», a réagi le maire alors qu'il sortait d'une rencontre avec le ministre de la Culture Maka Kotto en fin de journée mercredi. Le ministre n'était pour sa part pas disponible pour commenter la nouvelle.
Le Cirque du Soleil présentera l'été prochain le dernier chapitre de son contrat de cinq ans pour Les chemins invisibles, un spectacle gratuit présenté sous les bretelles de l'autoroute Dufferin-Montmorency.
M. Labeaume et la conseillère responsable de la culture à la Ville, Julie Lemieux, rencontreront d'ailleurs bientôt les responsables du Cirque du Soleil pour prendre connaissance du concept retenu cet été. On saura plus tard si la Ville de Québec souhaite confier un nouveau mandat à l'entreprise au-delà de la fin du contrat de cinq ans.
En avril, Le Soleil révélait que la Ville de Québec avait demandé au Cirque du Soleil d'élaborer un «concept de spectacle hivernal». Mais mercredi, ni le maire ni Mme Lemieux n'ont voulu se prononcer sur la suite des choses.