Une femme dépose son bulletin de vote, le 12 décembre 2015.Ces élections sont les premières auxquelles les femmes pouvaient voter et se présenter en Arabie Saoudite.

Cinq femmes élues en Arabie Saoudite pour la première fois de l'histoire

Au moins cinq Saoudiennes ont été élues dans des conseils municipaux en Arabie saoudite au lendemain d'un vote historique auquel ont pu participer les femmes pour la première fois, tant en votant qu'en se présentant aux élections.
Selon les résultats préliminaires publiés dimanche, les cinq femmes élues proviennent de régions disparates au pays, allant d'une grande ville cosmopolite à un petit village abritant un lieu saint.
Bien peu de femmes devraient remporter des sièges au final, mais ces petites victoires sont perçues comme un grand pas en avant pour cette population qui était généralement tenue à l'écart du processus électoral.
Le maire de La Mecque, Osama al-Bar, a dit à l'Associated Press, dimanche, que la candidate Salma al-Oteibi avait remporté un siège dans un village appelé Madrakah, situé à environ 150 kilomètres au nord de la ville. Les musulmans se réunissent dans ce village, autour d'un édifice cubique, la Kaaba, pour prier.
À la lumière des informations des responsables de l'élection, une autre candidate féminine, Lama al-Suleiman, a été élue dans la grande ville de Djeddah.
L'agence de presse officielle du Royaume saoudien, a révélé à son tour qu'une autre femme avait gagné un siège dans la région de al-Jawf, au nord du pays. Selon l'agence, deux autres candidates ont été déclarées élues dans la région de Tabuk, aussi située dans le nord.
Tous les résultats finaux, dont ceux dans la capitale de Riyad et plusieurs autres régions importantes, devraient être annoncés plus tard, dimanche, par la commission électorale.
Les conseils municipaux dans lesquels ont été élues les politiciennes ne sont pas dotés de pouvoirs législatifs, mais ils peuvent conseiller les autorités et aider à la surveillance des budgets.
Environ 7000 candidats, dont 979 femmes, briguaient les 2100 sièges au pays. Les conseils municipaux sont les seuls représentants gouvernementaux élus par le peuple. Les deux scrutins précédents, en 2005 et 2011, étaient ouverts aux hommes seulement.
Quelque 1,5 million d'hommes étaient attendus dans les bureaux de vote, contre un peu plus de 130 000 femmes.