Cyrille Daigle a été attaqué le 2 janvier 2012

Cinq ans pour un coaccusé du meurtre de Cyrille Daigle

Arbnor Topalli, l'un des quatre coaccusés du meurtre de Cyrille Daigle commis le 2 janvier 2012, lors d'un vol de drogue, écope d'une peine de cinq ans de pénitencier.
L'accusé, âgé de 18 ans et 6 mois au moment des événements, avait déjà plaidé coupable à une accusation d'homicide involontaire.
La journée fatidique, les quatre inculpés avaient rencontré la victime après avoir comploté pour lui voler la drogue qu'il devait leur vendre dans un stationnement du Centre Odilon-Gauthier, dans Charlesbourg. Daigle, 19 ans, n'était pas un trafiquant, mais un consommateur de marijuana. L'étudiant en lutherie vendait des stupéfiants pour payer un local de musique.
Lors du prononcé de la peine, le juge Christian Boulet a défini l'implication de Topalli dans le meurtre. «Même s'il n'est pas l'instigateur, il participe à un complot avec violence», a-t-il rappelé. Topalli savait que Hakim Dardari, qui a asséné un coup de couteau mortel à Cyrille Daigle, était armé d'une lame de 30 centimètres.
Même si le quatuor n'avait pas l'intention de se servir du couteau, Topalli «devait savoir que ça pouvait mal tourner», estime le juge. Ce qui lui fait conclure qu'il a «un haut degré de responsabilité morale» dans l'homicide, malgré le fait qu'il n'a porté aucun coup de couteau.
Lors du vol, Cyrille Daigle ne s'est pas laissé faire. Il s'est accroché à la portière du véhicule dans lequel les voleurs tentaient de fuir avec la drogue. Pendant l'altercation, Hakim Dardari a sorti un couteau de chasse et donné un coup au jeune. Il a atteint une artère vitale, sous le bras.
Cyrille Daigle tombe, réussit à rejoindre la voiture de ses amis où il s'évanouit. Il décédera à l'hôpital une semaine plus tard, sans avoir repris connaissance.
Au Canada à six ans
La défense réclamait deux ans moins un jour. Elle alléguait que Topalli, réfugié originaire du Kosovo, a grandi dans un contexte de guerre et de violence et qu'il avait subi la perte de proches. Il est arrivé au Canada à six ans.
La Couronne souhaitait quant à elle sept ans de pénitencier. Le juge a tranché pour cinq ans. Topalli devra purger 40 mois, puisqu'il est détenu depuis maintenant 20 mois. Taha Achouba, autre coaccusé dans cette histoire, a été condamné à une peine de sept ans.
Hakim Dardari, le jeune homme qui a asséné les coups de couteau, a écopé d'une peine de 13 ans pour homicide involontaire. Il avait 17 ans au moment des faits, mais s'est vu imposer une peine pour adulte.
Le dernier à recevoir une peine est Narcis Kvrgic, 18 ans. Il doit revenir devant le tribunal le 27 janvier.