Cinq années de découvertes au Festibière

Le Festibière de Québec célèbre son cinquième anniversaire. Depuis son inauguration en 2010, les festivaliers sont de plus en plus nombreux à fouler les planches des quais de l'espace 400e du Vieux-Port de Québec et les exposants, toujours aussi variés. «La première année, on a eu 65 000 personnes, la troisième 111 000, l'écart est assez énorme. Cette année, j'ai l'impression qu'on franchira le cap des 120 000», se réjouit Sébastien Huot, directeur de l'événement. Compte tenu de l'espace restreint du site et des préoccupations de sécurité, il affirme que ce sera probablement une des dernières années où l'organisation ajoutera de la capacité, pour créer plutôt un effet de rareté.
Plus de 60 exposants dont huit grandes brasseries seront sur place. Les gros joueurs comme Molson Coors ou Labatt en profitent pour faire un coup marketing en plus de servir à financer l'événement, explique Sébastien Huot. «Ils ne volent pas tant que ça les ventes aux microbrasseurs.» Tandis que pour ces petites entreprises, c'est une occasion de faire connaître leurs produits et de générer «des demandes supplémentaires», est persuadé le directeur. Parmi les nouvelles microbrasseries, on compte Brasserie Générale inc. de Charlesbourg, la Boîte à Malt de Saint-Nicolas, la microbrasserie Aux Fous Brassant de Rivière-du-Loup et le Trèfle Noir de Rouyn-Noranda.
Entre deux verres de bière, on peut y découvrir des cidreries, dont McKeown et Les Vergers de la Colline, ou encore se remplir l'estomac avec Frites Alors! ou Le verger des cerfs, le tout dans une ambiance animée par de la musique folk, blues ou country, entre autres.
Pour entrer sur le site du Festibière, qui se tiendra du 14 au 17 août, il faut se procurer le verre de dégustation ainsi que des jetons, échangeables à coups de 125 ml de bière. Il est également possible d'acheter des combos de jetons et de verres en prévente sur le site Web de l'événement au www.festibieredequebec.com.
<p>Régis Labeaume</p>
<p>Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier</p>
Une affaire de goût
Avec tous les types de bières disponibles sur le marché aujourd'hui, pratiquement tout le monde peut y trouver son compte. Mais ça reste une affaire de goût. Cinq personnalités publiques de Québec et de Lévis ont accepté de se prêter au jeu et de nous parler des bières qu'ils prennent plaisir à savourer.
-> Régis Labeaume
Bière de prédilection : «Molson Dry. J'y suis resté fidèle depuis que j'ai été président du conseil d'administration du Festival d'été de Québec.»
Occasion favorite pour boire une bière : «Je suis quelqu'un qui boit socialement, en apéro. Ça ouvre bien le chemin! Après, au repas, je passe souvent au vin.»
-> Gilles Lehouillier
Bière de prédilection : «La Galère, une english pale ale dorée et au houblonnage bien prononcé, de la microbrasserie Le Corsaire.»
Occasion favorite pour boire une bière : «Il m'arrive d'aller déguster une bière à l'occasion d'un 5 à 7 au Corsaire.»
Marième
Mgr Cyprien Lacroix
-> Marième
Bières de prédilection : «J'aime particulièrement les bières foncées, comme la Saint-Ambroise noire.»
Occasion favorite pour boire une bière : «J'aime le concept de la pinte de bière entre amis. La bière, c'est un breuvage d'événement. Et mes endroits fétiches pour boire de la bière à Québec : La Barberie et Le Sacrilège.»
-> Gérald Cyprien Lacroix
Bières de prédilection : «Les bières Dominus Vobiscum de la MicroBrasserie Charlevoix, la Orval, une bière trappiste belge, et la Malta Leona, une bière colombienne, pour ne nommer qu'elles.»
Occasion favorite pour boire une bière : «Après des travaux manuels dehors, ou avec des amis autour d'une pizza.»
Le directeur général du Festival d'été de Québec, Daniel Gélinas.
-> Daniel Gélinas
Bières de prédilection : «J'aime beaucoup les bières blanches avec un quartier d'orange. Les blondes en général, aussi, qu'elles soient françaises, allemandes ou québécoises.»
Occasion favorite pour boire une bière : «En période de grande soif, à la suite d'une bonne dépense physique... parce que cette bonne bière, il faut la mériter!» Camille B. Vincent