Christian Marchand est gestionnaire en entretien des bâtiments et des remontées mécaniques.

Christian Marchand, chef des «pompiers»

D'abord chef d'équipe à l'enneigement, Christian Marchand est gestionnaire en entretien des bâtiments et des remontées mécaniques depuis sept ans. Il dirige une équipe de cinq mécaniciens et de cinq électriciens. La journée commence à 6h15 pour l'ouverture des remontées, à 5h45 la fin de semaine. «Après la mise en marche des opérations, on devient un peu comme des pompiers.»
Un facteur important dans son emploi : la météo, qui peut changer le cours de la journée. En prévision de la pluie verglaçante, «ce qu'on va faire, c'est enlever toutes les remontées des lignes et laisser le câble tourner pendant la nuit». Au petit matin, les équipes travailleront d'arrache-pied pour déglacer le câble et les tours avant l'ouverture.
M. Marchand est de ceux qui travaillent toute l'année. «L'été, on est plus occupés que l'hiver, on est en période de maintenance.»
S'il convient que l'industrie du ski n'est pas la plus «lucrative», il considère que le jeu en vaut la chandelle. «La montagne, c'est la cour arrière de mes enfants. On est toujours à la montagne en famille. Il y a tout un style de vie qui vient avec le travail», dit M. Marchand.