La comédienne Céline Bonnier est venue prêter main-forte à son frère Yv Bonnier Viger, candidat de Québec solidaire dans la circonscription de Lévis.

Céline Bonnier en renfort dans Lévis

L'actrice Céline Bonnier épaule Québec solidaire dans Lévis et donne un appui sans équivoque à son frère et candidat, Yv Bonnier Viger. Ancienne «désillusionnée» de la politique, la comédienne affiche ses couleurs en raison de Françoise David, qui la «stimule» et la «réveille» comme personne.
L'heure semble être aux encouragements de la famille dans Lévis. Il y a quelques jours, un autre comédien, Rémy Girard, était apparu aux côtés de sa soeur Sylvie Girard, candidate dans la même circonscription pour le Parti québécois. «J'ai su ça. Je ne savais pas que c'était sa soeur. C'est très étrange», a souligné Céline Bonnier dimanche. «Ça va être intéressant comme discussion!» lance-t-elle à propos de la prochaine fois où elle croisera Rémy Girard.
Dimanche, l'artiste était avant tout à Lévis pour appuyer Yv Bonnier Viger. «C'est pas parce que c'est mon frère», assure celle qui est originaire de Lévis.
Elle a bien sûr toute l'admiration du monde pour son frère. Mais elle partage avant tout ses convictions politiques en raison de la chef de Québec solidaire, Françoise David. «J'ai fait partie pendant longtemps des désillusionnés du Québec au sujet de la politique, se souvient-elle. J'ai l'impression de rien entendre. J'entends les politiciens parler, débattre, et la seule voix que j'entends, c'est vraiment Québec solidaire.» La percée de Françoise David est pour elle une «révolution tranquille», une «fraîche nécessité».
Céline Bonnier n'est pas une porte-parole officielle. Elle n'a aucune intention de se lancer en politique active. «J'ai rien à vendre à personne. Je dis sincèrement que moi, j'entends pour la première fois des valeurs qui me touchent sur l'écologie, le transport en commun, les choix sociaux, la culture. C'est la première fois je pense que je suis réveillée.»
Yv Bonnier Viger était ravi dimanche de recevoir un coup de pouce de sa soeur. «Ça pourrait arriver que, par accident, on ait un député de Québec solidaire dans Lévis», espère-t-il. «Mais les accidents arrivent parfois, et on commence à y croire parfois. Mais on travaille pour construire à long terme.»
Peu importe le résultat du scrutin, sa formation a un rôle fondamental à jouer, selon lui. «La culture, on n'en a pas parlé beaucoup, entre autres. La question de la pauvreté est quelque chose qui n'a pas été abordé franchement par les autres partis non plus. Québec solidaire a un parti clair pour la lutte contre les inégalités», conclut Yv Bonnier Viger.