ROCK, Punklore et trashdition, Carotté

Carotté: reels pesants ***

Le titre d'album choisi par ce groupe originaire de Portneuf résume on ne peut mieux sa démarche artistique, à mi-chemin entre le punk-rock et la musique traditionnelle.
On ne s'étonne pas de lire dans le livret le nom de Vincent Peake (qui signe la réalisation et prête sa voix à un titre). On retrouve chez Carotté l'esprit qui régnait lorsque les rythmes pesants de Groovy Aardvark (dont Peake était bassiste et chanteur) ont croisé le fer avec le pilier de la scène folklorique Yves Lambert dans les années 90.
Sauf qu'ici, l'instrumentation trad (violon, mandoline et Cie) s'affirme haut et fort parmi les sonorités rock. Si Carotté puise dans le répertoire d'antan, c'est pour mieux le remettre à sa main : plusieurs textes originaux sont livrés à la manière d'autrefois, chansons à répondre incluses.
On passe de constats plutôt cyniques à des vers indéniablement festifs : bien dansante, cette Veillée chez Médé semble nettement plus enfumée que celles que fréquentaient nos grands-parents! Un exercice de style dégourdi et, avouons-le, fort sympathique.