Bulent Kilic, photographe sans frontières

Le quotidien britannique The Guardian a octroyé hier au photographe de l'AFP Bulent Kilic le titre de meilleur photographe d'agence de l'année 2014, pour ses photos de la frontière syrienne, d'Ukraine et de sa Turquie natale.
Bulent Kilic avait déjà reçu la même distinction du magazine américain Time, il y a une semaine. Basé à Istanbul, M. Kilic a commencé l'année en couvrant les protestations antigouvernementales en Ukraine avant de se rendre sur la catastrophe minière de Soma en Turquie en mai, au cours de laquelle 301 personnes sont mortes.
Il est revenu en Ukraine pendant l'été, pour couvrir l'accident du vol Malaysia Airlines vol MH17, abattu à la mi-juillet dans l'est de l'Ukraine avec 298 personnes à son bord. En octobre, il a pris au téléobjectif, du haut d'une colline à la frontière entre la Turquie et la Syrie, l'image d'un combattant du groupe État Islamique courant tout seul dans un nuage de poussière.