Girls in Peacetime Want to Dance Belle and Sebastian

Belle and Sebastian: la tentation disco **1/2

On ne peut pas dire que le sextuor écossais n'annonce pas ses couleurs avec un tel titre pour son neuvième album : il a le goût de danser.
Ceux qui appréciaient le côté plus sombre du groupe pourraient avoir une surprise avec cet album beaucoup plus hop-la-vie, du moins dans sa musique. Là n'est pas le problème cependant, car, par exemple, une chansonnette comme Nobody's Empire est une belle réussite.
Là où le bât blesse, c'est que la bande de Stuart Murdoch semble avoir attrapé le virus disco qui frappe plusieurs groupes indie depuis environ un an. Non seulement la facture est très électro, mais les claviers sont souvent presque kitsch à la limite du supportable dans des pièces qui s'éternisent à près ou plus de sept minutes. Il y a bien quelques titres intéressants, comme une Ever Had a Little Faith? plutôt folk, The Everlasting Muse avec ses accents d'Europe de l'Est, ou alors les pièces interprétées par Sarah Martin, mais c'est malheureusement trop peu.