Régis Labeaume

Autoroute Henri-IV : Labeaume veut plus que des promesses électorales

L'administration Labeaume veut plus que des promesses d'élargissement de l'autoroute Henri-IV. Lundi, le conseil municipal adoptera une résolution exigeant un engagement ferme des partis politiques provinciaux et un échéancier des travaux. Juste avant, le maire dévoilera le reste de sa liste électorale.
«On va s'asseoir et on va vous donner ça. Elle est prête et on va l'annoncer au conseil aussi.» Le maire Régis Labeaume avise tout de suite que la liste est courte. «Elle va peut-être en étonner une couple, d'ailleurs», a-t-il laissé entendre sans vouloir en dire davantage.
Le conseil se prononcera lundi sur l'urgence d'élargir l'autoroute Henri-IV. «On veut sortir d'ici avec une résolution du conseil de ville qui demande non seulement que l'élargissement d'Henri-IV se fasse, mais on veut un calendrier.»
Le fait que les trois principaux partis impliqués dans la campagne électorale québécoise se soient tous montrés en faveur de l'élargissement est une bonne chose, croit Régis Labeaume, mais les bonnes intentions doivent se concrétiser dans un horizon rapproché.
Quant à la question des voies réservées, «c'est un autre débat. On veut trois voies, de toute façon. L'utilisation des voies, on évacue ça. Ce qu'on veut, c'est la voie supplémentaire». Le débat sur les voies réservées viendra plus tard.
Cela lancera une semaine passablement occupée pour le maire Labeaume. Il se rendra mardi à Montréal où il rencontrera le maire Denis Coderre. Les deux hommes assisteront à la conférence donnée au Palais des congrès par l'ancienne secrétaire d'État américaine Hillary Clinton. 
«On va rencontrer Hillary Clinton. Avec Denis, on va avoir une espèce de VIP avec elle.»
En soirée, le maire a été invité par son homologue au match entre le Canadien et l'Avalanche du Colorado, le premier de Patrick Roy à Montréal depuis qu'il est devenu entraîneur de l'équipe de Denver. 
Le lendemain, les deux maires s'assoiront ensemble pour discuter des dossiers importants qui touchent leurs villes. Il n'a pas été possible d'en savoir plus, jeudi. Mais on sait qu'une réunion de l'Union des municipalités du Québec, dont font partie Québec et Montréal, se tiendra le vendredi suivant à Québec.
Une «longue discussion» avec Mulroney
À défaut de le rencontrer en personne dans un court délai, Régis Labeaume a pu s'entretenir avec Brian Mulroney dans les derniers jours au sujet du dossier des négociations avec la Ligue nationale de hockey pour le retour des Nordiques. 
«On a eu une longue conversation mardi, a indiqué le maire. On a fait le tour de tout ça. C'est un bon bonhomme. Je l'aime beaucoup. C'est un professionnel. Son agenda est très rempli, mais on a fait le tour du jardin mardi.»
Le maire dit être «à jour sur tout ce qui se passe» et avoir eu l'occasion de donner aussi sa vision des choses. «On a convenu d'un certain nombre de choses. Ça va très bien.»