Le chef Philippe Couillard entouré de son équipe de candidats libéraux de la région de Québec

Autoroute de fibre optique: Couillard aime l'idée

Philippe Couillard se montre enthousiaste devant l'idée du maire Régis Labeaume de raccorder la capitale à une autoroute virtuelle qui dessert le nord-est américain par la fibre optique brute.
En point de presse pour dévoiler la plate-forme d'engagements du PLQ pour la région de Québec, M. Couillard a indiqué qu'au pouvoir, «nous allons travailler à faire avancer le projet» que le maire a dévoilé au récent sommet du monde municipal. Cette proposition s'inscrit dans le concept de «ville intelligente» que met de l'avant le PLQ, a-t-il souligné
Philippe Couillard se refuse à donner une estimation des coûts pour ce réseau de fibres optiques à haute densité. Régis Labeaume a avancé le chiffre de 20 millions $, une évaluation «précoce», a mentionné le libéral. En «gouvernement responsable», il a indiqué qu'il attendra le résultat d'appel d'offres.
Un bureau de travail conjoint sera créé avec la Ville de Québec pour mener à terme la proposition. Rappelons que le Parti libéral du Québec promet de ne créer aucun nouvel organisme sans en faire disparaître un de même taille.
Le chef du PLQ a profité de sa rencontre avec la presse pour répéter qu'il est favorable à ce que le partage des déficits de régimes de retraite des villes fasse l'objet d'une négociation entre les élus et les syndicats. Au bout d'un an, un arbitre serait nommé. Contrairement à la formule avancée par le Parti québécois, la décision serait exécutoire.
Ouverture du PQ
Le Parti québécois s'est aussi montré ouvert hier au projet d'autoroute de fibre optique du maire de Québec. «Son projet vient d'apparaître, il n'a jamais été déposé», a tout d'abord indiqué la candidate dans Taschereau et ancienne ministre responsable de la Capitale-Nationale, Agnès Maltais.
Cette demande cadre toutefois bien avec la vision innovante mise de l'avant par le Parti québécois pour Québec. «Alors on va bien l'accueillir, parce que c'est à tout fait dans l'esprit de ce qu'on veut», a-t-elle dit à propos de la fibre optique noire.
*****************
Nordiques : Hamad se fait contredire
Philippe Couillard ne partage pas l'opinion du député libéral sortant Sam Hamad pour qui l'arrivée en politique de Pierre Karl Péladeau pour le PQ est hautement nuisible au retour du hockey professionnel - et à la renaissance des Nordiques - à Québec. Dimanche matin, à sa conférence de presse quotidienne, tenue à l'Institut national d'optique, le chef du PLQ s'est fait demander quelle thèse il accréditait. Son candidat dans Louis-Hébert a affirmé que la candidature de M. Péladeau envoie «le pire message à la Ligue nationale de hockey». Le maire Régis Labeaume a répliqué que le patron de la LNH Gary Bettman ne s'inquiète pas du projet de souveraineté.
Philippe Couillard n'a pas choisi une version. Mais «j'ai été rassuré, du moins partiellement, par les déclarations de la LNH. Ils ont dit que le projet n'est pas très avancé de toute façon, ce qui est un sujet de préoccupation en soi. Ils se sont montrés confiants pour la suite des choses.»
Le libéral en a profité pour tenter de placer le candidat vedette en porte-à-faux avec des candidats ou d'ex-chefs de la formation politique à laquelle il vient d'adhérer. «Puisque vous me parlez de M. Péladeau, je remarque qu'il n'aime pas les économistes, qu'il dit que les économies ne créent pas d'emplois. «Il oublie que son collègue et ministre des Finances, Nicolas Marceau, en est un. Que M. Bernard Landry, M. Jacques Parizeau [qui ont tous deux dirigé le Parti québécois] en sont.» Le bâtisseur de l'empire médiatique Québecor, qui plonge dans la mêlée en se présentant pour le Parti québécois dans Saint-Jérôme, «semble avoir des doutes sur son équipe économique pour créer des emplois», a lancé M. Couillard.
Avec Samuel Auger